Samedi 15 mai, environ 22 000 personnes se sont rassemblées en France pour manifester pour la Palestine, certains aux cris de « À mort Israël ! », en dépit de l’interdiction administrative de certaines de ces manifestations pour risques de troubles à l’ordre public. Pour certains, ces interdictions sont la preuve que la France est tenue en otage par le « sionisme ».