''Court Traité de complotologie'', de Pierre-André Taguieff

Présent difficile, avenir inquiétant, les peurs multiples qui agitent nos sociétés sont à l’origine de toutes sortes d’interprétations décrivant les événements les plus douloureux comme l’œuvre d’individus mystérieux et puissants, agissant dans le plus grand secret. Ces analyses, fausses évidemment, fondent les «théories du complot» et finissent par constituer ce que Pierre-André Taguieff décrit dans son Court Traité de complotologie comme «un simulacre de science sociale». «Une science politique imaginaire» apparue à la Révolution et en développement intensif depuis la fin du XXe siècle. […]

Lire la suite sur le site de Libération.

Source : « Des complots au grand complet », Libération, 12 avril 2013.