« Il concentre surtout ses attaques contre les homosexuels, les juifs, les franc-maçons, les musulmans pas assez radicaux à son goût, et pousse ses partisans à la sédition en les incitant à la violence armée “avec des kalashnikovs” contre les institutions républicaines. Il appelle ses troupes à faire tomber la démocratie et la République, qu’il considère comme “judéo-maçonnique” » écrit Aziz Zemouri dans Le Point. « Il » ? Salim Laïbi, alias Le Libre Penseur (ou LLP), youtubeur conspirationniste et chirurgien-dentiste de son état. Cet ancien webmaster du site de Marc-Edouard Nabe (de 2004 à 2009) fut aussi le responsable « Occultisme et Esotérisme » de l’éphémère Mouvement des Damnés de l’Impérialisme (un groupuscule animé par l’agitateur antisémite Kemi Seba), et l’un des principaux protagoniste de la mouvance soralo-dieudonniste. On le retrouve ainsi en mai 2014 à l’affiche du « Congrès de la Dissidence » aux côtés d’antisémites patentés tels que Hervé Ryssen. Mais curieusement, Laïbi enchaîne les polémiques sans jamais être inquiété, passant en permanence entre les mailles du filet. Interrogé sur son inaction, le parquet de Marseille n’a pas donné suite aux multiples sollicitations du Point.