Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot

Recherche

Facebook
Twitter
Rss
YouTube Channel











Dernières notes



La Bibliothèque
La Foire aux illuminés, de Pierre-André Taguieff
La Causalité diabolique, de Léon Poliakov
Les Protocoles des Sages de Sion : Faux et usages d'un faux, de Pierre-André Taguieff
L'Obsession du complot, de Frédéric Charpier
Le Complot : L'histoire secrète des Protocoles des Sages de Sion, de Will Eisner
L'imaginaire du complot mondial, de Pierre-André Taguieff
Le style paranoïaque. Théories du complot et droite radicale en Amérique, de Richard Hofstadter
Mythes et mythologies politiques, de Raoul Girardet
Court traité de complotologie, de Pierre-André Taguieff
Les Nouveaux imposteurs, d'Antoine Vitkine





De gauche à droite : Anthony Sadler et Alek Skarlatos
Deux militaires américains qui déjouent un attentat in extremis en maîtrisant un djihadiste dans un train : l'information ne pouvait manquer de plonger dans l'embarras une complosphère pour qui le terrorisme islamiste est une invention politico-médiatique sans réalité tangible. Depuis hier soir, les réflexes conspirationnistes les plus pavloviens se sont donnés libre cours.

Paul-Eric Blanrue, un proche du négationniste Robert Faurisson, fut l'un des premiers à ironiser sur Twitter :

« "Thalys" : bientôt la saison 1 sur vos écrans ! »

Mais c'est Alain Benajam, co-fondateur du Réseau Voltaire et du Comité France-Donbass qui, sans conteste, est allé le plus loin dans la réécriture complotiste des événements. Dans une série d'articulets postés sur sa page Facebook, il affirme :

«C'est marrant comme toujours après la première annonce on frissonne de peur. Puis petit à petit on découvre plus de détails tous plus ou moins abracadabrantesques, ici les Marines auraient entendu le bruit caractéristique de l'armement de la Kalash. au travers de la porte des WC, bon là le gros doute s'installe. Si la culasse de cette arme fait un certain bruit quand elle est lâchée de là à passer la porte des WC dans un TGV roulant à 300 à l'heure cela ne tient pas à moins que ces sauveurs étasuniens avaient l'oreille collée à la porte. Encore un foutage de gueule pour faire monter la peur, en conjonction avec l’afflux inexorable d'immigrés venant d'un pays de l'OTAN.»

Plus loin :

«Plus ça va plus les scénarios des attentats "islamistes" son rigolos, il faudrait que la cellule de zozos qui les invente ait plus d'imagination et fasse plus réaliste. On les imagine dans leur bureau en train de plancher sur le prochain et se prendre la tête, mais ils sont cons cela ne tient jamais debout. Heureusement que la journaloperie est là pour faire passer tout ça, si non tout le monde serait mort mais de rire.»

Enfin :

«Ce qui nous attend (...) sera très difficile à contrer, ils sont très forts.»

Des anonymes ont également exprimé leur incrédulité soupçonneuse sur Twitter :

«Pour moi c'est pas un hasard que y est eu des marines dans le thalys» (SneazzyMax).

«Malgré le broua mécanique du train #Thalys, 2soldatsUS auraient donc entendu par hasard 1mec charger son arme dans les WC. Même pas en rêve» (Pierre Bleue).

«Le truc qui s'est passé dans le Thalys c'est ouf, y a un gars armé et comme par hasard, dans le même wagon y a des militaires» (glwaBADASS).

«Comme par hasard deux militaires us étaient la. Des agents infiltrés ? Des espions ?» (djamnet).