On en voit tous les jours qui zèbrent le ciel : pour la majorité d’entre nous, les traînées de condensation qui apparaissent dans le sillage des avions ne sont que de la vapeur d’eau. Mais dans les milieux conspirationnistes, ainsi que – il faut bien l’avouer – chez certains écolos ou militants de gauche, ces traces seraient plutôt la preuve de produits chimiques délibérément répandus à haute altitude par diverses agences gouvernementales et militaires qui chercheraient à modifier le climat et manipuler les populations. Alors, qu’en est-il ? (…)

Lire la suite sur LeMonde.fr.

Voir aussi :
* Le député qui voulait savoir pourquoi il y a des nuages dans le ciel… (StreetPress.com, 28 novembre 2013).
* "Chemtrails" : la théorie climato-complotiste qui séduit les militants écolos (StreetPress.com, 24 juillet 2013)
* Chemtrails : pour dissiper la brume… (Science & Pseudo-sciences, octobre 2012).
* Le mythe des chemtrails (NaturaVox.fr, 5 février 2008)
* Panaches d’avions chimiques : un complot à la mode (Rue89, 8 décembre 2007)