Mahmoud Ahmadinejad persiste et signe. A l’occasion du 17e anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, l’ancien président iranien (2005-2013) et récipiendaire d’une « quenelle d’or » (2015) a de nouveau fait entendre sur Twitter la petite musique de la théorie du complot : « Je voulais encore une fois présenter mes condoléances à toutes les familles qui ont perdu des êtres chers et ne les oublierons jamais. Malheureusement, les politiciens n’ont pas dit la vérité à propos de ce qui s’est réellement passé le 11-Septembre ». Des propos conformes à ses prises de position complotistes passées sur les attentats de 2001.