[LU SUR LE WEB] Sur les réseaux sociaux est relayée une rumeur selon laquelle une dizaine de tombes juives ont été profanées au cimetière de Pantin. Les importants dommages constatés sont en réalité le résultat d’un accident de la circulation.

Capture d’écran Europe Israël, 24 mars 2017.

L’affaire a commencé à faire du bruit en fin de semaine. Les 23 et 24 mars derniers a émergé sur les réseaux sociaux une rumeur selon laquelle des dizaines de tombes juives auraient été profanées au cimetière de Pantin (Seine-Saint-Denis). A l’origine de cette information ? Le site Europe-Israel.org, “créé sous l’impulsion d’un groupe de personnes scandalisées par des campagnes médiatiques immorales de dénigrement et de délégitimation de l’Etat d’Israël”. Et qui publie le vendredi 24 mars un article titré : “Exclusif : des dizaines de tombes juives détruites et/ou vandalisées au cimetière parisien de Pantin ! »

Dès lors, la théorie d’une éventuelle profanation se propage rapidement sur les réseaux sociaux. Une courte vidéo, publiée sur Facebook, montre l’étendue des dégâts – treize tombes renversées – accompagnée de la mention : “stop aux mensonges, stop à la manipulation, que la vérité soit dite”. Reprise sur la page « L’oeil de la Honte », connue pour ses publications aux accents complotistes, elle a déjà été visionnée plus de 15.000 fois. Les “mensonges” et les “manipulations” en question ? Ils font ici référence à la version officielle des faits, donnée à l’AFP par la préfecture de Paris le 25 mars… à savoir un accident de la route. […]

Lire la suite sur le site de LCI.

 

Voir aussi :