Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

Sur Facebook, la Nasa ridiculise les climatosceptiques et complotistes

[LU SUR LE WEB] Attaquée sur Internet par des adeptes de la théorie de complot, la Nasa a envoyé son community manager rétablir quelques vérités, comme le fait qu'il y a "un consensus sur le réchauffement climatique" et sur sa cause, "l'activité humaine".

Capture d'écran Facebook/Nasa/L'Express.

Tout a commencé par un pari à 20 000 dollars (17 700 euros). Invité par le climatosceptique Marc Morano, Bill Nye The Science Guy, un vulgarisateur et scientifique américain très populaire, lui propose de "jouer" sur le fait que 2016 sera l'une des 10 années les plus chaudes jamais enregistrées et que la décennie 2010-2020 sera également la plus chaude de tous les temps.

Reconnaissant que les deux scénarios sont possibles, le climatosceptique refuse -tout en arguant que ces chiffres sont "insignifiants". The Science Guy a ensuite publié la vidéo sur sa page Facebook (4,4 millions d'abonnés).

Sans surprise, une horde d'humoristes en herbe, climatosceptiques se sont précipités pour commenter "l'affaire". Et les plus adeptes des théories du complot ont rapidement accusé... L'agence spatiale américaine. Publications mal-interprétées et propos inventés à l'appui, ils ont alors affirmé que la Nasa "trafiquent les chiffres et ses études" pour propager le "mensonge du réchauffement climatique". [...]

Lire la suite sur le site de L'Express.

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
à propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross