Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Mika Denissot (capture d'écran YouTube, 10/06/2020).

Mika Denissot (1970 - ) est un coach en développement personnel et youtubeur évoluant dans la mouvance complotiste. Se définissant comme « enseignant en maîtrise de soi et émergence spirituelle », ce Français proche des sphères naturopathes, est installé à Bali, en Indonésie, depuis 1990.

Mika Denissot revendique être le fondateur de plusieurs organismes liés au développement personnel et la la santé holistique, qui renvoient tous à son site internet, soulinamind.com, où sont vendues des formations payantes en ligne ainsi que des « retraites méditatives » et des « voya-stages initiatiques » auprès de lui à Bali. Il propose également la vente d'un roman dont il est l'auteur et l'auto-éditeur, ou des conseils sur la vie de couple ou encore « l’entreprenariat 4.0 ». Sur son site, le programme alimentaire « zen détox aromatic » de la naturopathe Nelly Grosjean (fille d'Irène Grosjean) est cité comme « programme partenaire ».

Sa chaîne YouTube, active depuis mars 2017, compte pas moins de 108 000 abonnés et près de 4,9 millions de vues cumulées. On y trouve plus de 200 de ses vidéos. Un grand nombre d'entre elles relaie, au milieu de contenus liés à la spiritualité et au développement personnel, des propos à caractère conspirationniste, en particulier sur le thème du Covid-19. La plupart de ses vidéos renvoient en description sur des liens orientant les internautes vers ses formations payantes.

Dès le 11 mars 2020, avant même le début du confinement en France, Mika Denissot publie une vidéo intitulée « Coronavirus - Effondrement économique et enfumage médiatique », où il dénonce « le mensonge de nos États par un enfumage des Médias », estimant que le virus n'est pas mortel mais serait une « bonne excuse pour faire exploser les bulles financières créées depuis 2008 » et cacher « l'état financier des banques ». Vue plus de 800 000 fois en trois semaines, la vidéo est finalement supprimée par YouTube en avril 2020 dans le cadre de sa politique de lutte contre la désinformation sanitaire. Dans une autre vidéo publiée le 14 mars 2020, il fustige cette fois « l'excuse climatique pour justifier une dictature écologique », une éducation par le « système » qui nous aurait « manipulés depuis notre naissance » ou encore « les systèmes financiers (qui) nous tiennent en esclaves ».

Quelques mois plus tard, début juillet 2020, Mika Denissot estime dans sa vidéo « "Pandémie" 2020 : le grand changement, les grands mensonges » que cette « pseudo-pandémie » est le fait de « ceux et celles qui veulent créer ce Nouvel ordre mondial, qui veulent asservir les gens pour le pouvoir », citant notamment en guise de sources les vidéos de l'influenceur complotiste Silvano Trotta.

Mi-septembre 2020, Mika Denissot publie la vidéo « La muselière du 21ème siècle », contre le port du masque, qu'il dénonce comme « un programme que l'on nous met dans notre cerveau, une programmation lente, pernicieuse, sournoise, qui installe des données dans votre cerveau et qui vous dit "Tu es baillôné, tu ne peux plus t'exprimer, Tais-toi !" ». Il y salue les « résistants » qui s'opposent au port du masque, s'en prend pêle-mêle aux « mesures dictatoriales » des gouvernements, aux « cartels et lobbies pharmaceutiques », à la « désinformation » des médias pour « générer un climat de peur et de certitude ». Il s'y présente comme « Terrien libre de toute attache et de toute loi hormis celles auxquelles je décide de donner mon accord », dénotant une proximité avec l'idéologie des citoyens souverains.

Preuve de l'influence de Denissot, il est relayé début 2021 par l'animateur de télévision Laurent Ruquier sur son compte Instagram à propos des chiffres du Covid.

Concernant l'agression militaire de l'Ukraine par la Russie, Mika Denissot estime en mars 2022, sans prendre position pour aucun camp, qu'il s'agit d'« une guerre politico-économique mais aussi et surtout informationnelle », arguant que « la force des réseaux sociaux et de ceux qui les contrôlent, c'est de pouvoir modifier l'opinion publique [...] pour diriger les consciences dans une direction désirée ». Plaquant sa grille de lecture sur le conflit, il croit déceler « exactement le même narratif que pour le Covid » avec pour but de « nous imposer à un moment donné ou l'autre d'autres règles liberticides ou d'autres restrictions ». Il qualifie au passage les dirigeants politiques mondiaux de « psychopathes fous furieux ».

Mika Denissot a également tissé des liens avec d'autres personnalités en vue de la complosphère. En février 2021, il est l'invité de « L'Info en QuestionS », un live vidéo qui rassemble notamment Chloé Frammery, Salim Laibi, Jean-Jacques Crèvecoeur ou Christian Tal Schaller. Le 5 décembre 2022, c'est Mika Denissot qui reçoit sur sa chaîne Jean-Michel Jacquemin Raffestin, auteur d'un brûlot sur la crise  du Covid intitulé Ne leur pardonnez pas ! Ils savent très bien ce qu'ils font. Tout début janvier 2023, Denissot est l'invité d'un live vidéo du vidéaste complotiste Hayssam Hoballah, qui le présente comme son « ami et mentor ».

Le compte de Mika Denissot intitulé « Soul in a mind » est suivi par près de 90 000 personnes sur Facebook, un peu moins de 12 000 sur Instagram.

 

(Dernière mise à jour le 04/01/2023)

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2023 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross