Dieudonné entouré de trois représentants des Neturei Karta (Paris, 13 novembre 2004 ; DR).

Les Neturei Karta sont un groupe de juifs ultra-orthodoxes prônant un antisionisme radical et le « démantèlement » de « l’État criminel d’Israël ».

Comptant quelques milliers de membres à travers le monde, ils rejettent l’athéisme, les Juifs non-religieux, l’égalité entre les hommes et les femmes et tiennent pour hérétique l’existence d’un État juif séculier, la restauration d’une souveraineté juive en terre d’Israël ne pouvant intervenir selon eux qu’avec l’arrivée du Messie. Ils considèrent le sionisme comme une « rébellion contre Dieu » et estiment que « les sionistes sont les principaux responsables de l’antisémitisme dans le monde ».

Une branche des Neturei Karta dirigée par le rabbin Moshe Hirsch (1923-2010) puis par son fils, Meir Hirsch, se distingue depuis les années 1970 par son activisme politique et son compagnonnage avec les milieux extrémistes.

Proches du mouvement « Boycott, désinvestissement et sanctions » (BDS), cette branche des Neturei Karta est représentée aux États-Unis par les rabbins Moshe Ber Beck et Yisroel Dovid Weiss. Ces derniers ont rencontré en novembre 1999 Louis Farrakhan, chef de l’organisation antisémite américaine Nation of Islam.

En novembre 2004, ils se sont rendu au Théâtre de la Main d’Or à l’invitation de Dieudonné M’Bala M’Bala pour y prononcer une conférence de presse.

Yisroel Dovid Weiss a également représenté le mouvement Neturei Karta lors de la conférence internationale sur l’Holocauste organisée à Téhéran par le gouvernement iranien en décembre 2006, aux côtés notamment des négationnistes David Duke et Robert Faurisson.

Les Neturei Karta s’opposent à toute normalisation des relations entre les États arabes et l’État d’Israël.

 

(Dernière mise à jour le 29/12/2020)