Dans un documentaire diffusé mercredi 15 mars 2017 sur C8, Benoît Loeuillet, conseiller régional Front national en PACA tient des propos négationnistes en caméra caché.

Benoît Loeuillet (images C8, 2017).

Dans l’arrière-boutique de la Librairie du Paillon, dont il est gérant et qui commercialise des ouvrages d’Adolf Hitler et de Robert Faurisson, cet ex-responsable du mouvement identitaire Nissa Rebela dit d’abord qu’il « ne sait pas trop quoi penser de la thèse révisionniste ». « C’est compliqué. Bon, après, je pense qu’il n’y a pas eu autant de morts. Il n’y en a pas eu six millions. Il n’y a pas eu de morts de masse comme ça a été dit », poursuit-il.

S’appuyant sur le « rapport Leuchter », un document pseudo-scientifique rédigé à l’instigation des négationnistes et remettant en cause la possibilité technique des chambres à gaz homicides, l’élu explique : « Il montrait certaines pièces qui étaient censées être des chambres à gaz, il prouvait qu’il n’y avait pas eu de Zyklon B dans ces pièces-là […] c’était des pièces de désinfection ».

Dans un communiqué, le FN a annoncé rapidement la suspension de Benoît Loeuillet : « Il sera convoqué très prochainement devant les instances disciplinaires du mouvement en vue de son exclusion ».

L’élu a annoncé pour sa part son intention de porter plainte contre le journaliste qui a recueilli ses propos en caméra caché, la société de production et C8. « Je m’inscris en faux contre le portrait que ce reportage entend faire de moi » a-t-il déclaré.

 

Voir aussi :
* Conseiller santé de Marine Le Pen… et fan de Meyssan et de Faurisson
* Négationnistes : quand tombent les masques… (1/2)
* Grand moment de désinformation au FN après un doc de C8 gênant pour le parti
* FN et négationnisme : une vieille histoire, par Valérie Igounet