Les médias n’en parlent plus, pour la police c’est une affaire classée, un accident banal. Mais la mort du journaliste d’investigation Michael Hastings dans un accident de voiture à Los Angeles continue d’alimenter toutes sortes de théories sur le web et particulièrement sur Twitter.

"Ceci n’était pas un accident". C’est ce que dit une grande pancarte posée au pied de l’arbre percuté par la voiture du journaliste d’investigation Michael Hastings à Los Angeles. Au pied de cet arbre, il y a aussi quelques drapeaux américains ou des bouquets de fleurs. Un message qui en dit long sur les interrogations que suscite la mort d’Hastings, nous vous en parlions ici.

Pour le moment, personne n’a de preuves formelles démontrant que l’accident a été provoqué ou que l’on a voulu tuer Hastings parce qu’il était trop curieux, mais beaucoup d’internautes se posent la question, et un certain nombre d’entre eux pensent que l’on s’est débarrassé de lui. Plusieurs petits éléments mis bout à bout alimentent cette hypothèse. (…)

Lire la suite sur le site d’Arrêt sur images.

Voir aussi :
* Michael Hastings : les mails qui alimentent le mystère autour de la mort du journaliste (Slate.fr, 24 juin 2013).