Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

Les dossiers du BEURC : l'affaire Elizabeth

Publié par Naqdimon Weil20 septembre 2022, ,

Déterminés à lutter contre les forces du mal, Fulvienne et Adhémar déjouent les complots cachés des puissants.

Les agents du BEURC (DR).

Bureau secret du Bureau d’Enquêtes Undergrounds et de Révélations des Complots (ou BEURC), localisation secrète.

Vendredi 9 septembre 2022, 8h32

Adhémar Pangnoscere, agent de rang 1 du BEURC, composa le code secret sur le clavier savamment dissimulé et poussa la porte du Bureau avec deux minutes de retard, car il avait dû faire un détour pour échapper à la filature d’un homme de main ennemi, certainement stipendié par Big Pharma. Ou par les Illuminati. Ou, plus certainement, par le Gouvernement.

Il faut dire qu’au rythme auquel l’agent révélait les secrets honteux de tous ceux qui tirent les ficelles, il était naturellement dans la ligne de mire de tous les conspirateurs, comploteurs et autres organisateurs secrets qui se pouvait imaginer. Et, conscient de l’importance vitale de sa mission et du secret qui devait entourer celle-ci et le BEURC, Adhémar prenait toutes les précautions pour éviter que l’adversaire ne repère les locaux de cette courageuse organisation discrète.

Penchée sur son ordinateur, le visage masqué par l’ombre de son carré blond, Fulvienne de Tussay-Deschauses semblait hypnotisée par ce qu’elle découvrait sur le réseau des réseaux. Binôme de longue date d’Adhémar, Fulvienne excellait dans les domaines de la recherche et le recoupement d’informations. Ce qui, pour le tout-venant, n’aurait été qu’une suite de coïncidences dessinait sous son œil acéré le schéma d’une manipulation d’État, d’une arnaque masquée ou d’une conspiration de grande envergure. Elle n’avait pas son pareil pour dénicher les preuves de l’implication des sociétés secrètes et les faux drapeaux agités par les représentants de l’État profond.

- Je le savais ! s’écria soudain Fulvienne.

- De quoi parles-tu ? demanda Adhémar, surpris.

- De la Reine d’Angleterre, je veux dire du sosie de la Reine, j’ai compris la manipulation !

- Explique-moi, s’il te plaît…

- C’est facile, reprit la jeune femme, tu vas vite comprendre. Bon, d’abord, tu sais que la Reine Elizabeth II était déjà morte depuis longtemps et avait été remplacée par l'hologramme de son clone…

- Oui, même si on savait qu’avant de mourir, la VRAIE Reine était une reptilienne…

- D’accord, mais ce n'est pas le propos. Je reprends. Donc, tu seras d’accord avec moi, reptilienne ou pas, sosie ou pas, elle était une Windsor, n’est-ce pas ?

- Oui, bien sûr !

- Et que Windsor, c’est le nom que l’oligarchie a choisi en 1917 pour cacher l’origine allemande des monarques anglais, qui sont des Saxe-Cobourg-Gotha.

- Toujours d’accord. Mais je ne vois pas…

- Attends, j’y arrive. L’Ukraine a lancé sa soi-disant contre-offensive dans la région de Kharkiv le 6 septembre. Et, ô, quel hasard, la Reine meurt deux jours après, prenant toute la place disponible dans les médias officiels…

- Heuuu, Fulvienne, tu m’expliques le rapport ?

- Ah ah, tu ne comprends pas, car il te manque un élément essentiel ! Le métropolite de Kiev et de toute l’Ukraine, Onuphre, connaît personnellement le chef de la Maison Royale de Bulgarie, ils s’étaient vus aux cérémonies du 1150e anniversaire du baptême de la Bulgarie. Tu ne devineras jamais comme il s'appelle !

- Comment ?

- Siméon de Saxe-Cobourg-Gotha !

- Mais… Mais… Mais c’est évident, alors ! La Reine d’Angleterre était un agent de l’Ukraine !

- Tu as tout compris.

- Je te félicite, Fulvienne, il n’était pas évident, ce complot-là !

- Merci, Adhémar, mais, avec toi, j’ai été à bonne école…

- Encore une victoire du BEURC !

Les deux agents, sans célébrer plus avant cette victoire, reprirent leur inlassable combat contre les forces du mal.

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
à propos de l'auteur
[show_profile_image]
Naqdimon Weil
Naqdimon Weil tient les chroniques "A la jumelle" et "Les dossiers du BEURC" sur Conspiracy Watch. Il est l'auteur de "Votre problème n’est pas résolu… et autres situations compliquées" (Les passagères éd., 2018, préface de Gérald Bronner).
TOUS LES ARTICLES DE Naqdimon Weil
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross