Le rappeur emblématique du groupe IAM dit non au conspirationnisme. Mais lui concède l’essentiel.

Le rap anti-conspi d'Akhenaton... qui va plaire aux conspirationnistes

Akhenaton (capture d’écran).

Dans un titre (« Illuminachill ») extrait de son dernier album, Akhenaton s’en prend aux conspirationnistes. Plus exactement à ces ados qui fantasment sur les sociétés secrètes derrière leur écran d’ordinateur.

L’intention semble salutaire au premier abord. « Charrier gentiment les complotistes » explique le rappeur marseillais qui confesse avoir voulu écrire « un texte sur les gens qui n’ont rien d’autre à foutre que de trouver des triangles dans des pochettes ». Akhenaton y invective les « branleurs […] qui tuent le temps sur YouTube » et qui « mangent dans la main de tous ces néo-nazis ». Pourtant, un passage laisse perplexe :

Tes Illuminati dirigent déjà la terre
Ils foncent là sous nos yeux sans faire aucun mystère
Contrôlent banques, Etats, industries et militaires
Crétin ! Ça s’appelle des milliardaires

« Des milliardaires » (on aimerait savoir lesquels) contrôlent-ils vraiment « banques, Etats, industries et militaires » ? Remplacer un bouc émissaire par un autre permet-il vraiment de résister au conspirationnisme ?

 

Voir aussi :

Rockin’ Squat invente le conspi’ rap