Le président du Honduras se dit persécuté par des ''mercenaires israéliens''
Le président du Honduras, Manuel Zelaya, a récemment déclaré au quotidien américain The Miami Herald qu’il était soumis à des gaz neurotoxiques et que « des mercenaires israéliens » – qui seraient en train de planifier son assassinat – le torturent à distance au moyen de « radiations haute fréquence » (des ultrasons – NDLR).

Chassé de son pays par un coup d’Etat militaire le 28 juin 2009, le président Zelaya est revenu clandestinement au Honduras lundi dernier. Selon lui, l’armée putchiste et la police tenteraient d’introduire des gaz neurotoxiques au travers des murs mitoyens de l’Ambassade brésilienne à Tegucigalpa, où il s’est réfugié. Il a également expliqué à la presse qu’un groupe de « mercenaires israéliens » serait en train de mener des opérations de brouillage des communications. Ils emploieraient à cette fin « des appareils électroniques qui affectent le cerveau »

Interrogé sur ce point, un porte-parole de la police hondurienne a déclaré qu’il ne savait rien sur l’utilisation de quelconques « radiations haute fréquence » contre le président déchu : « Il dit qu’il y a des mercenaires contre lui ? Qui utiliseraient des appareils ? (…) Non, non, non, non, sincèrement, non. Les seuls éléments qu’il y a dans les environs de cette ambassade, ce sont des policiers et des militaires, et ils n’ont pas d’appareils de ce genre ».

Le journal espagnol El Pais rapporte également que suite à une manifestation pro-Zelaya dispersée par les troupes putschistes mardi 22 septembre, l’armée a diffusé l’hymne national par haut-parleurs. Le président Zelaya y a vu une tentative « de rendre fous les occupants de l’ambassade au moyen de sons stridents ».

Sources :
* « Le président hondurien voit des complots partout », Slate.fr, 24 septembre 2009.
* Frances Robles, “ They’re torturing me, Honduras’ Manuel Zelaya claims ”, The Miami Herald, 24 septembre 2009.
* Katie Paul, “ Blaming Israeli Mercenaries, Surviving on Biscuits, Zelaya Looks for an Endgame ”, Newsweek, 25 septembre 2009.
* Roy Semione, “ Ousted Honduran leader: Israeli mercenaries are trying to kill me ”, Haaretz, 26 septembre 2009.