Le nouveau ministre polonais de la Défense, Antoni Macierewicz, est critiqué pour avoir dit en 2002 que la théorie des Protocoles des Sages de Sion, un pamphlet antisémite datant du début du 20e siècle, pouvait être vrai.

C’est une figure très controversée qui a été nommée ministre de la Défense dans le nouveau gouvernement ultraconservateur en Pologne. Antoni Macierewicz avait déclaré en 2002 à la radio conservatrice polonaise Radio Maryja, qu’il avait lu les Protocoles des Sages de Sion, un pamphlet antisémite crée par la police du Tsar et qui est censé montrer la domination juive sur l’économie et les médias.

Antoni Macierewicz avait reconnu qu’il existait un débat sur l’authenticité du texte tout en ajoutant : "l’expérience montre qu’il existe de tels groupes (ceux décrits dans les Protocoles, Ndlr) dans les cercles juifs", rapporte le Guardian.

Ces propos avaient été très largement critiqués en les militants anti-racistes en Pologne. "Il est très connu pour son côté diviseur et son style radical, qui est enraciné dans le discours identitaire nationaliste de Radio Maryja (une radio catholique conservatrice, Ndlr). La culture politique du parti au pouvoir de droite semble fortement influencée par de tels discours. C’est un moment triste pour la démocratie polonaise et européenne si la promotion des théorie du complot est récompensée par des nominations de haut niveau", estime le politologue Rafal Pankowski, cité par le quotidien britannique. (…)

Lire la suite sur le site du JDD.

Voir aussi :
* Quand Amin Dada conseillait la lecture des Protocoles des Sages de Sion
* Crash de Smolensk : les théories de complot vont bon train en Pologne