Hubert Védrine réagit aux propos conspirationnistes de Jean-Marie Bigard
Mardi matin (9 septembre 2008), sur France Inter, Hubert Védrine, ministre (PS) des Affaires étrangères de 1997 à 2002, c’est-à-dire pendant les attentats du 11 Septembre, a été invité par l’animateur Nicolas Demorand a réagir aux élucubrations de Bigard. « Que vous inspirent ces thèses conspirationnistes ? » a interrogé le journaliste.

« Rien. C’est grotesque, a déclaré l’ancien ministre de Jospin. Il y a toujours eu des gens pour croire qu’on leur cache des choses, qu’on leur cache tout. Il y a des gens qui ont des visions, et il y en a qui ne voient pas ce qui est évident. Cela fait partie de l’espèce humaine. »

Et Védrine de conclure : « Simplement, maintenant, ça se voit plus, car il y a un écho médiatique. Autrefois, ça aurait été un gars au café dans un village qui aurait dit ”tout ça c’est pas vrai, on nous ment”. Et ça n’aurait pas eu plus de portée que cela… »

Source : René Pichon, « Bigard et le 11 Septembre : ‘’grotesque’’, selon Hubert Védrine », Libération, 9 septembre 2008.