Page d’accueil du site (capture d’écran du 07/06/2022).

La Fondation pour combattre l’injustice (aussi appelée Fondation russe contre l’injustice) est une ONG fondée par l’oligarque  russe Evgueni Prigojine, un proche du président Vladimir Poutine connu pour être derrière la société privée militaire russe Wagner et l’Internet Research Agency (IRA).

Son site internet est disponible en trois langues : le russe, l’anglais et le français. Son nom anglophone est Foundation to Battle Injustice, ce qui lui permet d’adopter l’acronyme « FBI ».

Considérée comme une « officine d’influence russe » ayant pour but de contribuer à exaspérer les divisions internes des sociétés occidentales, cette structure a proposé en 2021 à plusieurs associations françaises de les « financer » pour qu’elles réalisent des actions autour de la question « de la violence policière ».

La Fondation prétend ainsi « s’occuper » des cas d’Adama Traoré, Steve Maia Caniço, Zineb Redouane, Rémi Fraisse ou encore Cédric Chouviat. Mais son travail se limiterait en réalité à publier un bref résumé du dossier et, dans certains cas, un communiqué stéréotypé. Elle met aussi à disposition, sur la page d’accueil de son site, un formulaire en ligne destiné à recueillir les plaintes de victimes « d’arbitraire policier ou judiciaire ».

La Fondation assure également collaborer avec toute une série d’organisations de protection des droits de l’Homme parmi lesquelles Amnesty International [archive]. Pourtant, cette dernière ONG a assuré au journal Le Monde n’avoir jamais mené la moindre coopération avec elle.

 

Voir aussi :

Un réseau de trolls russes démantelé au Ghana et au Nigeria

 

(Dernière mise à jour le 07/06/2022)