Fantasmes autour du sauvetage des mineurs chiliens
Nous avons déjà vu que les bouteilles de soda et le logo de Starbucks faisaient fantasmer les conspirationnistes. Depuis la semaine dernière, un article circule sur le web qui pose très sérieusement cette angoissante question : « l’opération de sauvetage des mineurs chiliens était-elle un méga rituel maçonnique ? »

Le texte en question, signalé par Jiry Pragman sur Hiram.be, relève « le nombre de mineurs (33), la date de l’évènement (10/13/10 dont la somme fait 33), le phoenix (ou Fénix du nom de l’engin de sauvetage), le nombre de jours qu’il a fallu pour percer le trou (33), la 1ère note envoyée par les mineurs (qui comprenait 33 caractères) ».

Mais dans la logique conspirationniste, ces coïncidences insolites n’en sont pas et certains croient tenir la preuve que les francs-maçons tirent les ficelles dans l’ombre. « Tous les aspects du sauvetage, lit-on ainsi dans cet article publié à l’origine sur le site The Vigilant Citizen (entièrement consacré au déchiffrage obsessionnel des « symboles occultes »), ont été soigneusement mis en scène pour transformer l’ensemble en un spectacle inspirant les émotions, l’admiration, et la fierté nationale. Pour ceux qui sont familiers avec le symbolisme maçonnique et occulte, il est difficile de ne pas méditer sur les faits numérologiques et symboliques de l’événement ».

Voir aussi :
* Paranoïa-Cola
* Sommes-nous prédisposés à croire aux théories du complot ?