Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

Conspiracy Watch s’internationalise

Publié par Rudy Reichstadt24 décembre 2023

Notre édition anglophone a vocation à prolonger, à l'échelle internationale, notre travail d'analyse critique des théories du complot.

Cliquer sur l'image pour accéder au site.

Mardi 19 décembre, une édition numérique en anglais de Conspiracy Watch a vu le jour. C’est un projet sur lequel l’Observatoire du conspirationnisme, notre association éditrice, est mobilisé depuis le début de l’année 2023. Il part du double constat que le complotisme est un phénomène désormais largement mondialisé et que la proposition éditoriale originale qui est la nôtre depuis plus de quinze ans, apartisane et indépendante de tout mouvement politique, n’a pas réellement d’équivalent dans le monde anglophone.

Le complotisme érode la confiance à l’égard de nos institutions, menace la santé publique, justifie la violence, encourage la polarisation politique et mine nos sociétés. Son influence grandissante, dont rien n’indique qu’elle va refluer dans les années qui viennent, est un défi pour la démocratie. Dans ces conditions, il nous est apparu essentiel de faire partager au plus grand nombre la qualité de notre expertise tout en donnant une visibilité plus large à notre travail de lutte contre la désinformation complotiste, sous toutes ses formes et d’où qu’elle provienne.

A cette fin, nous avons constitué une petite équipe resserrée comprenant notamment la journaliste australienne Emma-Kate Symons, la chercheuse française Sasha Morinière ainsi que le journaliste et essayiste américain Mike Rothschild, auteur de deux ouvrages sur la culture conspirationniste contemporaine et qui inaugure le lancement de notre nouvelle plateforme avec un billet sur les théories du complot qui ont émergé autour de l’entreprise de vente en ligne Etsy.

Les contenus présents sur la version francophone de Conspiracy Watch peuvent déjà être lus en anglais grâce à la traduction automatique, option déjà disponible sur tout navigateur internet. L’édition internationale, elle, a vocation à proposer, en accès libre, des contenus inédits, moins centrés sur la France, et adaptés au public anglophone.

Nous avons pour ambition de prolonger notre travail de documentation du phénomène complotiste en enrichissant des notices d’information – sur les médias, organisations, concepts, notions et acteurs-clés de la complosphère – regroupées dans une section intitulée « Conspiracypedia ».

Le caractère à but non lucratif de l’Observatoire du conspirationnisme nous permet de cultiver un rapport de complémentarité plutôt que de concurrence avec toutes les sources d’information fiables. Nous recommandons donc quotidiennement à nos lecteurs, en plus de nos propres productions, une sélection de ressources (textes, vidéos) dignes d’intérêt relatives aux théories du complot, à leur actualité et à leurs enjeux politiques et sociaux.

Dès le début du mois de janvier 2024, nous éditerons une newsletter hebdomadaire gratuite, en anglais, à laquelle il est d’ores et déjà possible de s’abonner ici.

Nous continuerons à travers cette nouvelle plateforme à faire vivre notre engagement : l’attachement aux faits ; l’analyse de la désinformation complotiste ; la promotion de l’esprit critique, de la démarche scientifique et de la rationalité ; le refus corrélatif de la « post-vérité », du populisme, de l’obscurantisme et des discours de haine.

Toute l’équipe de l’Observatoire du conspirationnisme – ses bénévoles, sa rédaction française et sa jeune rédaction anglophone – se joint à moi pour vous souhaiter un joyeux Noël et d’excellentes fêtes de fin d’année !

Cet article est en accès libre.
Pour qu’il le reste, Conspiracy Watch a besoin de vous.
Je suis d'accord, je fais un don
je continue ma lecture
Cliquer sur l'image pour accéder au site.

Mardi 19 décembre, une édition numérique en anglais de Conspiracy Watch a vu le jour. C’est un projet sur lequel l’Observatoire du conspirationnisme, notre association éditrice, est mobilisé depuis le début de l’année 2023. Il part du double constat que le complotisme est un phénomène désormais largement mondialisé et que la proposition éditoriale originale qui est la nôtre depuis plus de quinze ans, apartisane et indépendante de tout mouvement politique, n’a pas réellement d’équivalent dans le monde anglophone.

Le complotisme érode la confiance à l’égard de nos institutions, menace la santé publique, justifie la violence, encourage la polarisation politique et mine nos sociétés. Son influence grandissante, dont rien n’indique qu’elle va refluer dans les années qui viennent, est un défi pour la démocratie. Dans ces conditions, il nous est apparu essentiel de faire partager au plus grand nombre la qualité de notre expertise tout en donnant une visibilité plus large à notre travail de lutte contre la désinformation complotiste, sous toutes ses formes et d’où qu’elle provienne.

A cette fin, nous avons constitué une petite équipe resserrée comprenant notamment la journaliste australienne Emma-Kate Symons, la chercheuse française Sasha Morinière ainsi que le journaliste et essayiste américain Mike Rothschild, auteur de deux ouvrages sur la culture conspirationniste contemporaine et qui inaugure le lancement de notre nouvelle plateforme avec un billet sur les théories du complot qui ont émergé autour de l’entreprise de vente en ligne Etsy.

Les contenus présents sur la version francophone de Conspiracy Watch peuvent déjà être lus en anglais grâce à la traduction automatique, option déjà disponible sur tout navigateur internet. L’édition internationale, elle, a vocation à proposer, en accès libre, des contenus inédits, moins centrés sur la France, et adaptés au public anglophone.

Nous avons pour ambition de prolonger notre travail de documentation du phénomène complotiste en enrichissant des notices d’information – sur les médias, organisations, concepts, notions et acteurs-clés de la complosphère – regroupées dans une section intitulée « Conspiracypedia ».

Le caractère à but non lucratif de l’Observatoire du conspirationnisme nous permet de cultiver un rapport de complémentarité plutôt que de concurrence avec toutes les sources d’information fiables. Nous recommandons donc quotidiennement à nos lecteurs, en plus de nos propres productions, une sélection de ressources (textes, vidéos) dignes d’intérêt relatives aux théories du complot, à leur actualité et à leurs enjeux politiques et sociaux.

Dès le début du mois de janvier 2024, nous éditerons une newsletter hebdomadaire gratuite, en anglais, à laquelle il est d’ores et déjà possible de s’abonner ici.

Nous continuerons à travers cette nouvelle plateforme à faire vivre notre engagement : l’attachement aux faits ; l’analyse de la désinformation complotiste ; la promotion de l’esprit critique, de la démarche scientifique et de la rationalité ; le refus corrélatif de la « post-vérité », du populisme, de l’obscurantisme et des discours de haine.

Toute l’équipe de l’Observatoire du conspirationnisme – ses bénévoles, sa rédaction française et sa jeune rédaction anglophone – se joint à moi pour vous souhaiter un joyeux Noël et d’excellentes fêtes de fin d’année !

à propos de l'auteur
[show_profile_image]
Rudy Reichstadt
Directeur de Conspiracy Watch, Rudy Reichstadt est expert associé à la Fondation Jean-Jaurès et chroniqueur pour l'hebdomadaire Franc-Tireur. Co-auteur du film documentaire « Complotisme : les alibis de la terreur », il a publié chez Grasset L'Opium des imbéciles. Essai sur la question complotiste (2019) et Au cœur du complot (2023) et a co-dirigé Histoire politique de l'antisémitisme en France. De 1967 à nos jours, chez Robert Laffont (2024). Il a également participé à l'élaboration du rapport « Les Lumières à l’ère numérique » dans le cadre de la commission Bronner (2022). Depuis 2021, il co-anime le podcast « Complorama » sur France Info.
TOUS LES ARTICLES DE Rudy Reichstadt
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2024 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross