Le contenu du manifeste et de l’enregistrement vidéo laissés derrière lui par l’auteur de la tuerie témoigne d’une personnalité paranoïaque et très influencée par les théories du complot.

Tobias Rathjen (capture d’écran).

Tobias Rathjen, l’auteur de la tuerie qui a fait au moins 9 morts et 6 blessés à Hanau, dans le Land de Hesse (Allemagne), près de Francfort, mercredi 19 février 2020, a été retrouvé mort à son domicile ce matin aux côtés de la dépouille de sa mère.

L’homme de 43 ans a pénétré consécutivement hier soir, aux alentours de 22 heures, dans deux bars à chicha fréquentés principalement par la communauté kurde. Rathjen a laissé derrière lui un document écrit de 24 pages à caractère raciste et conspirationniste ainsi qu’un enregistrement vidéo dans lequel il s’adresse, en anglais, au peuple américain, faisant allusion à des bases secrètes militaires souterraines organisant des activités pédophiles et à des sociétés secrètes :

« Ceci est mon message personnel à tous les Américains. Votre pays est sous le contrôle de sociétés secrètes invisibles. Elles utilisent des méthodes maléfiques inconnues comme le contrôle de l’esprit ainsi qu’un système moderne d’esclavage.

Si vous ne croyez pas ce qui suit, vous feriez mieux de vous réveiller. Vite.

Dans votre pays, il existe des bases militaires prétendument secrètes. Dans certaines, ils célèbrent le Diable lui-même. Ils abusent, torturent et tuent des petits enfants. Une quantité incroyable de ces choses se produit depuis très longtemps maintenant. Réveillez-vous. Telle est la réalité de ce qui se passe dans votre pays. Éteignez les médias mainstream. Ils ne savent rien. La première étape consiste à se renseigner. Pour me croire, vous devrez peut-être lire ou réécouter ces choses à partir d’autres sources également. Mais maintenant, vous le savez. La deuxième étape consiste à agir. Localisez ces bases, rassemblez une masse de personnes et attaquez-les. Il est de votre devoir, en tant que citoyens américains, de mettre fin à ce cauchemar. Combattez maintenant. »

Enchaînant spéculations historiques et considérations politiques confuses, Tobias Rathjen fait référence à plusieurs reprises aux attentats du 11 septembre 2001, à Hollywood et à des films comme Basic Instinct ou Starship Troopers, ainsi qu’à une énigmatique « organisation secrète » (Geheimorganisation). Il semble en effet persuadé d’avoir été espionné depuis sa naissance par des services secrets. L’homme confesse aussi n’avoir jamais eu de relation avec une femme et se décrit comme un célibataire involontaire – à l’instar d’Alek Minassian, l’auteur de la tuerie de Toronto en avril 2018.

Rathjen appelle également à la destruction complète d’une série de peuples, énumérant la liste suivante : « Maroc, Algérie, Tunisie, Libye, Égypte, Israël, Syrie, Jordanie, Liban, toute la péninsule saoudienne, Turquie, Irak, Iran, Kazakhstan, Turkmekistan, Ouzbékistan, Inde, Pakistan, Afghanistan, Bangladesh, Vietnam, Laos, Cambodge et Philippines. » Il dit également pouvoir imaginer de réduire la population mondiale de moitié.

A la fin de son texte, il explique ne pas pouvoir agir autrement, précisant que son passage à l’acte doit être compris « comme un double coup, contre l’organisation secrète et contre la dégénérescence de notre peuple ! »

Comme le souligne Le Monde, Tobias Rathjen « ne fait aucune référence explicite dans ses documents à la culture Internet de l’”alt-right”, l’extrême-droite suprémaciste en ligne, commune à plusieurs attentats antisémites et islamophobes depuis 2016. » Toutefois, le Tagesspiegel note que « le manifeste que l’homme a laissé sur Internet témoigne d’une mentalité courante chez les activistes d’extrême droite et au sein du mouvement des Citoyens du Reich [un groupe extrémiste allemand aux tendances complotistes et négationnistes – ndlr] ».

La tuerie de Hanau est le troisième attentat d’extrême droite en Allemagne en moins de neuf mois. Il intervient après l’assassinat du préfet Walter Lübcke en juin 2019 et après l’attentat de Halle en octobre 2019. C’est la quatorzième attaque de cette nature à frapper le monde occidental, avec un bilan de près de 100 morts en un an.

 

Voir aussi :

Attentat à Halle : le NPD suggère une manipulation des services de renseignement