On le sait désormais, chaque attentat connaît son lot de théories complotistes dont l’objectif est de démentir la version officielle des évènements. Les attaques du 13 novembre à Paris n’ont pas échappé à cette règle. Toute une série d’images manipulées ont été postées, parfois le soir même des attaques, sur les réseaux sociaux. Les argumentaires des complotistes n’ont le plus souvent que l’apparence de la rationalité et ne tiennent en réalité pas debout. En voici quelques exemples…

La comédienne qui pleurait à tous les attentats ?

L’une des caractéristiques des théories complotistes est qu’il ne suffit pas que des internautes apportent la preuve de la manipulation pour que les théories cessent de circuler. (…)

Lire la suite sur le site de France 24.

Mise à jour (23/11/2015) :