Ou comment une vulgaire confusion entre deux affaires peut déclencher une théorie du complot.

Il en faut peu aux complotistes pour monter dans les tours. Parfois, une banale confusion entre deux faits divers peut suffire. Mardi 10 mai, un homme a poignardé quatre personnes, dont une mortellement, dans la gare de Grafing, près de Munich en Allemagne. Selon des témoignages, rapportés par la police, l’homme aurait crié «Allah akbar» et «vous êtes des infidèles, vous devez mourir» lors de l’attaque. Reprenant des informations de la police criminelle bavaroise, les médias allemands l’ont présenté comme étant un Allemand de 27 ans, qui semble être déséquilibré avant de le dénommer avec précaution «Paul H.». Mais cette version n’a pas convaincu les complotistes de la fachosphère allemande, qui accusent la «presse mensongère» de cacher la vérité : Paul H. n’est pas un vrai allemand, puisqu’il s’appellerait Rafik Youssef.

On retrouve deux catégories de sites qui désignent Rafik Youssef comme étant le véritable auteur de l’attaque au couteau de Grafing : des sites italiens, qui présentent l’information, et des blogs complotistes allemands. (…)

Lire la suite sur le site de Libération.