2012 : la NASA tord définitivement le cou aux rumeurs apocalyptiques

Devant l’afflux de théories apocalyptiques qui innondent la Toile depuis quelques mois, la NASA a pris l’initiative de répondre sur son site internet à une série de questions relatives à la date du 21 décembre 2012. Voici la traduction en français de l’argumentaire mis en ligne par la célèbre agence spatiale américaine :

Question : De nombreux sites internet prétendent que la fin du monde est prévue pour le 21 décembre 2012. Y a-t-il une quelconque menace pour la Terre en 2012 ?
Réponse de la NASA : Rien de mauvais n’arrivera à la Terre en 2012. Notre planète s’en est bien sortie pendant plus de 4 milliards d’années, et les scientifiques dignes de ce nom dans le monde savent que 2012 n’est associé à aucune menace particulière.

Question : Quelle est l’origine de la prédiction selon laquelle la fin du monde est prévue pour 2012 ?
Réponse de la NASA : Tout a commencé avec l’affirmation selon laquelle Nibiru (ou « Planète X » – NDLR), une hypothétique planète qui aurait été découverte par les Sumériens, se dirigeait vers la Terre. Cette catastrophe a été initialement prédite pour mai 2003, mais comme rien n’est arrivé ce jour-là, la date du Jugement Dernier a été repoussée à décembre 2012. Ces deux fables ont par la suite été reliées à la fin d’un des cycles de l’ancien calendrier Maya, au solstice d’hiver 2012, le 21 décembre 2012.

Question : Est-ce que le calendrier Maya s’arrête en décembre 2012 ?
Réponse de la NASA : Tout comme le calendrier accroché au mur de votre cuisine ne s’arrête pas au 31 décembre, le calendrier Maya ne s’arrête pas au 21 décembre 2012. Cette date est simplement la fin d’un cycle long. Et tout comme votre calendrier redémarre au 1er janvier, un autre cycle long recommence lui aussi pour le calendrier Maya.

Question : Une catastrophe pourrait-elle se produire en lien avec l’alignement planétaire ?
Réponse de la NASA : Selon la mécanique astronomique, aucun alignement des planètes n’est prévu avant plusieurs décennies. Il n’y aura pas d’alignement planétaire en 2012 et même lorsque la Terre se trouve alignée avec d’autres planètes, les effets de ce phénomène sont négligeables. Chaque année, en décembre, la Terre et le Soleil sont alignés approximativement avec le centre de notre galaxie, la Voie Lactée, mais cet événement qui se reproduit annuellement n’a aucune conséquence.

Question : Existe-t-il une planète ou une naine brune appelée Nibiru ou Planète X ou Eris, qui est en train de s’approcher de la Terre et qui pourrait la menacer d’annihilation ?
Réponse de la NASA : Nibiru et toutes ces histoires de Planète X ne sont que des canulars véhiculés sur internet. Il n’existe aucune base factuelle à ces affirmations. Si Nibiru ou la Planète X étaient réelles et risquaient d’entrer en collision avec la Terre en 2012, les astronomes auraient repéré un tel objet depuis au moins dix ans et il serait déjà visible à l’œil nu. Manifestement, rien de tel n’existe. Eris existe en revanche, mais il s’agit d’une planète naine similaire à Pluton. C’est aussi l’objet le plus éloigné que l’on connaisse dans le système solaire. Eris ne se rapproche jamais à plus de 6 500 milliards de kilomètres de la Terre.

Question : Qu’est-ce que la théorie de l’inversion des pôles ? Est-il vrai que l’écorce terrestre peut pratiquer une rotation de 180 degrés autour du cœur en quelques jours voire en quelques heures ?
Réponse de la NASA : Une inversion dans la rotation de la Terre est impossible. Les continents se déplacent (par exemple, l’Antarctique était près de l’équateur il y a des centaines de millions d’années), mais on ne peut pas réellement parler d’inversion des pôles. De nombreux sites internet catastrophistes affolent sciemment les gens. Ils affirment qu’il y a une relation entre la rotation de la Terre et la polarité magnétique de la Terre, laquelle change de manière irrégulière, avec une inversion du champ magnétique ayant lieu environ tous les 400 000 ans en moyenne. Pour ce que l’on en sait, une telle inversion du champ magnétique terrestre ne provoque aucun dommage à la vie sur Terre. Quoi qu’il en soit, il est très improbable qu’une nouvelle inversion du champ magnétique de notre planète se produise au cours du prochain millénaire.

Question : La Terre sera-t-elle menacée par un astéroïde en 2012 ?
Réponse de la NASA : La Terre a toujours été sujette à des impacts de comètes et d’astéroïdes, bien que ce type de collision soit très rare. La dernière grosse impact a eu lieu il y a 65 millions d’années et a entraîné la disparition des dinosaures. Aujourd’hui, les astronomes de la NASA effectuent une enquête appelée Spaceguard Survey afin d’essayer de détecter un quelconque astéroïde susceptible de se diriger vers la Terre. Nous avons déjà établi qu’il n’y avait pour le moment aucune menace du type de l’astéroïde qui a annihilé les dinosaures. Tout ce travail est mené de manière transparente avec les découvertes publiées chaque jour sur le site internet du Programme NEO de la NASA, de sorte que vous pouvez voir par vous-même que rien n’a été prévu pour 2012.

Question : Que pensent les scientifiques de la NASA de ces prophéties d’apocalypse imminente ?
Réponse de la NASA : Pour chacune des assertions relatives à des catastrophes ou à des changements dramatiques en 2012, où est la science ? Où sont les preuves ? Il n’y en a aucune et pour toutes ces assertions fictives, si elles sont faites dans des livres, dans des films, des documentaires ou sur internet, que pouvons-nous y faire ? Aucune preuve crédible ne vient étayer les rumeurs concernant les événements inhabituels qui sont censés avoir lieu en décembre 2012.

Question : Existe-t-il un danger de tempêtes solaires géantes en 2012 ?
Réponse de la NASA : L’activité solaire se déroule selon des cycles réguliers, avec des pics d’activité tous les onze ans environ. Durant ces pics d’activité, des éruptions solaires peuvent perturber les communications satellitaires, bien que les ingénieurs aient mis au point des systèmes électroniques insensibles à la plupart des tempêtes solaires. Mais il n’y a aucun risque spécial associé avec l’année 2012. Le prochain maximum solaire (période durant laquelle le Soleil présente un maximum de taches solaires) se produira en 2012-2014 et devrait être un cycle solaire moyen, assez similaire aux cycles précédents.

Sources :
* Site internet de la NASA : 2012: Beginning of the End or Why the World Won’t End? (tr. fr. : R.R. pour Conspiracy Watch).
* Célia Héron, « La NASA balaye les rumeurs sur la fin du monde en 2012 », Le Monde.fr, 10 novembre 2009.
* David Morrison, ” Nibiru and Doomsday 2012 “, NASA Astrobiology Institute, 1er juin 2009.
* Phil Plait, ” The Planet X Saga: The Scientific Arguments in a Nutshell “, Bad Astronomy.
* Edwin C. Krupp, ” 2012: The Great Scare “, Sky and Telescope Magazine.
* David McCandless, ” 2012: The End of the World? “, InformationIsBeautiful.net, novembre 2009.