IRINN (Islamic Republic of Iran News Network) est une chaîne appartenant à la télévision publique iranienne (sur laquelle intervient régulièrement Thierry Meyssan). Elle a diffusé, le 15 décembre 2008, un documentaire sur le cinéma occidental, portant notamment sur la série des Harry Potter.

MEMRI a traduit les passages les plus significatifs de ce documentaire, où l’obsession du "complot juif" l’emporte sur toute autre considération d’ordre… cinématographique. Harry Potter serait ainsi un film « satanique » trouvant son origine dans la « Cabbale juive », une « machine de propagande du sionisme mondial » visant à répandre « le thème de la suprématie raciale et de la pureté du sang »

Voici un florilège d’extraits du documentaire retranscrits en français :

Le narrateur : « Les années 1990 ont révolutionné le cinéma grâce à la technologie digitale, octroyant à la machine de propagande des Samaritains du 20ème siècle [les Juifs] un outil utile à la sorcellerie et l’endoctrinement. Aujourd’hui plus que jamais, cet outil sert à propager l’essence obscure et malfaisante du sionisme et ses objectifs. La création de nouvelles histoires, basées sur des mythes en rapport avec la sorcellerie et le culte du diable, a toujours été utilisée par les sionistes contemporains et l’est à nouveau ces dernières années, de façon plus visible que jamais, prenant pour cible des enfants et des jeunes gens innocents – les parents de demain. »
(…)
Saïd Mostaghasi, critique de films iranien : « Le film Harry Potter met en scène toutes ces théories, notamment la théorie de la sorcellerie, qui trouve son origine dans la Cabbale. Après tout, la Cabbale juive est une école de pensée remplie de secrets et de sorcellerie, qui plonge ses racines dans l’Egypte ancienne. Ces théories sont héritées d´un rabbin ou de magiciens de l’Egypte ancienne, qui les ont léguées aux Chevaliers des l’Ordre du Temple. On en voit les traces dans la série Harry Potter, dans le quatrième ou cinquième film : Harry Potter et l’ordre du Phoenix. »
(…)
Ali Asghar Sadati, spécialiste iranien du cinéma religieux : « [Les sionistes] essaient de convaincre les spectateurs qu’il n’est pas facile de rester à l’écart de la sorcellerie, de Satan et des siens, qu’il vaut mieux… Ils disent de façon indirecte : "Rejoignez-nous". (…) J’appelle cela une "guerre de croisade culturelle", une guerre où l’aspect culturel domine sur l’aspect militaire. Leurs convois militaires se trouvent actuellement en Afghanistan et en Irak, alors que leur convoi culturel consiste en ces films et DVD, qui circulent de l’un à l’autre dans le monde entier, y compris chez nous et au Moyen-Orient. »
(…)
Dr Mehdi Goljan, conférencier et universitaire iranien : « Le deuxième thème est celui de la suprématie raciale du peuple juif. Les sionistes s´en sont servis comme prétexte pour atteindre leurs objectifs sionistes. (…) Le troisième thème, d’une grande importance, est le concept de la fin des temps, ou la croyance selon laquelle les Juifs sont des sauveurs. Comme vous savez, tout au long de l’histoire juive, selon le point de vue du sionisme mondial, la domination mondiale est un principe de base, de la plus haute importance. »
(…)
Narrateur : « Cette série sur Harry Potter a été adaptée au cinéma, suite au succès de la machine de propagande sioniste, qui a rendu célèbres cette auteure peu connue et ses ouvrages. On peut y voir une compilation des secrets et des théories utilisés par les médias sionistes. Ignorons un instant les efforts des créateurs de la série visant à présenter la sorcellerie et les magiciens sous un jour positif, effort évident tout au long de la série, notamment dans Harry Potter et la chambre des secrets. Telle a toujours été la stratégie médiatique enseignée par les sionistes. Plusieurs de ces symboles ont été adaptés à l’écran avec succès. »
(…)
Dr Mehdi Goljan : « [Les sionistes] soutiennent Harry Potter, parce qu’il est le Messie attendu. Comme vous voyez, il en a les traits et veut vaincre une force obscure, qui dans ce film est incarnée par Voldemort. Dans le sixième épisode, il est même question de la Guerre d’Armageddon. Le sixième épisode est en cours de production et sortira probablement l’année prochaine. Après que le Professeur Dumbledore meurt, Harry Potter lit dans ses mémoires qu’il lui faudra mener une Guerre d’Armageddon quelque part contre Voldemort, guerre qui, selon la croyance christo-sioniste, aura lieu à la fin des temps. Vous voyez que dans tous ces films, ils font passer leur idéologie. »
(…)
Narrateur : « La propagande pour la pureté du sang et de la race, l’un des principes du sionisme mondial, est longuement et clairement exposée dans le second film d’Harry Potter. Si nous ajoutons ce film aux autres pièces du puzzle – aux croyances exposées dans les autres produits de propagande et de politique hollywoodo-sioniste –, les traits sataniques de ce mouvement inhumain deviennent plus clairs. »

Sources :
* MEMRI, 22 janvier 2009.
* Les extraits vidéos du documentaire sous-titré en anglais.

Voir aussi :
* Thierry Meyssan pérore sur une télévision publique iranienne
* Iran : le complot juif en prime-time
* La solution des deux Etats pour la Palestine est un « complot satanique » selon les ultraconservateurs iraniens