Vincent Vauclin – Dissidence Française : “Nous somme (sic) le mouvement de ceux qui se tiennent debout.”, TV Patriotes, YouTube, 1er octobre 2017.

L’ex-étudiant en psychologie et ancien représentant de section syndicale de SUD-Solidaires, Vincent Vauclin (1989 – ) est l’auteur d’un ouvrage, Putsch (2013), dans lequel il appelle à renverser militairement la République.

En 2011, il fonde la Dissidence Française, mouvement d’extrême droite qu’il préside depuis et dont l’un des slogans (« Pour la France et les Français d’abord ! ») s’inspire directement de l’idéologie lepéniste.

Se revendiquant des pensées de Julius Evola ou d’Alain Soral et rendant hommage à Maurice Bardèche (l’un des pères du négationnisme français), il fait paraître en 2015 à compte d’auteur un texte intitulé Remigration où il « décrypte », selon ses propres mots, la « stratégie mondialiste de guerre démographique menée contre les peuples européens par l’oligarchie cosmopolite, et esquisse les contours de ce que serait un véritable programme de remigration des populations extra-européennes ».

 

IL A DIT :

« C’est le jour d’un triste anniversaire. Il y a exactement 71 ans, le 1er octobre 1946, le tribunal spécial de Nuremberg rendait son verdict. A l’issue d’une procédure inique et expéditive, la justice des vainqueurs condamnait les dignitaires du Reich déchu. Plus que des hommes, plus que des Allemands, c’est une civilisation que ce verdict condamnait. Plus exactement, c’est une vision de l’homme, de la nation, de l’ordre social qui était alors frappée du sceau de l’infamie et condamnée par le Tribunal de l’humanité. Un homme a saisit avant tout le monde, les implications colossales du verdict du Tribunal de Nuremberg. C’est Maurice Bardèche […]. Aujourd’hui encore, c’est en son nom que sont promulguées des lois liberticides contre la recherche historique et contre la liberté d’expression. C’est en son nom qu’une immigration massive de peuplement et de colonisation est imposée aux peuples d’Europe. C’est en son nom toujours que la préférence étrangère est appliquée au détriment des Français de souche et plus particulièrement des plus faibles et des plus déshérités d’entre eux. C’est en son nom que les folies libertaires du mariage gay, de la théorie du genre sont promues et normalisées. […] En résumé, c’est en son nom et parce qu’elle en est la caution que la République des partis, des loges et des lobbys exerce sa tyrannie, impose sa pensée unique et travaille avec acharnement à la dissolution de la France et de son peuple ».

Source : Vincent Vauclin – Dissidence Française : “Nous somme (sic) le mouvement de ceux qui se tiennent debout.”

 

(Dernière mise à jour : 12/04/2019)