Le début de l’année 2005 a été marqué en Turquie par un phénomène éditorial tant inédit qu’alarmant. Tempête de Métal, un roman de science-fiction apocalyptique sur fond de théorie du complot, a battu tous les records de vente. Signe du malaise d’un pays qui vit son intégrité politique autant que son intégration internationale comme profondément menacées.

Lire la suite sur le site de la Vie des idées.