Rizza Islam (capture d’écran YouTube, 04/04/2020).

Rizza Islam (1990 – ) est un influenceur conspirationniste américain et un activiste anti-vaccination membre de la Nation of Islam. Il est également sympathisant de la Scientologie.

Rizza Islam partage pleinement la vision conspirationniste du monde de la Nation of Islam, qui croit deviner la main des Juifs derrière toute forme de pouvoir, par exemple dans ce tweet de juin 2018 où il affirme que « les JUIFS possèdent tous les médias sociaux, les banques, l’industrie de la musique, des films et du cinéma, aussi bien que le monde du sport ». Dans un autre tweet de janvier 2020, reprenant une des antiennes homophobes de Louis Farrakhan, il accuse le gouvernement américain « d’encourager l’homosexualité dans la communauté noire » comme « stratégie pour dépeupler ».

Selon le Center for Countering Digital Hate (CCDH), Rizza Islam fait partie des douze super influenceurs qui diffusent massivement de la désinformation en matière de vaccination contre le Covid-19, qu’il présente régulièrement comme une expérimentation à grande échelle. Son propos vise avant tout à diffuser l’hésitation vaccinale parmi le public afro-américain auquel s’adresse la Nation of Islam.

Cela fait plusieurs années qu’il milite activement contre la vaccination, comme il l’explique par exemple dans cette émission de radio d’avril 2019.

En janvier 2020, il évoque dans un tweet autour de l’origine du Covid-19 un complot de « Big Pharma » dans le but de vendre des vaccins. En juin 2020, il diffuse sur Twitter une fausse information rapportant que des essais britanniques sur un vaccin contre le Covid-19 auraient rendu les femmes infertiles.

En février 2021, Facebook supprime la page de Rizza Islam pour cause de désinformation autour du Covid-19, mais ses comptes Twitter et Instagram restent actifs. Le même mois, il annonce dans un tweet avoir guéri du Covid-19 « en 48 heures », en se soignant avec de l’eau, des épices et en se privant de nourriture solide… Quelques jours plus tard, dans un nouveau tweet, il affirme avoir annoncé la crise du Covid-19 six mois avant qu’elle survienne dans un de ses livres, au chapitre « Dépopulation », agitant de nouveau l’idée d’un complot pour faire diminuer la population afro-américaine. Une thèse qu’il défendait déjà dans une émission de radio de mars 2020, évoquant un prétendu plan historique du gouvernement américain en ce sens. Toujours en février 2021, il poste sur Instagram un montage photo insinuant que Bill Gates a planifié la pandémie pour vendre des vaccins. Fin mars 2021, son compte Instagram est finalement suspendu.

Sur les réseaux sociaux, il revendique sa proximité avec des stars de la musique américaine, comme Chris Brown ou Snoop Dogg.

Le 10 avril 2021, il pronostique dans un nouveau tweet que les personnes vaccinées seront probablement « éligibles à des compensations » dans dix ans.

(Dernière mise à jour le 30/04/2021)