Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Page d'accueil du site (capture d'écran, 21/11/2022).

Russia Insider (russia-insider.com) est un site de désinformation pro-Kremlin en langue anglaise, dont le slogan est « Always tell the truth » (en français, « Dire la vérité tout le temps »).

Sous prétexte de vouloir donner de la Russie « une image plus positive » que celle véhiculée par les médias occidentaux, le site relaie très régulièrement de fausses informations, notamment celles propagées par le Kremlin.

Russia Insider a été créé en septembre 2014, à la suite de l'annexion russe de la Crimée, par des expatriés américains vivant en Russie, dont Charles Bausman, son rédacteur en chef, « consultant en investissement agricole » de profession. À ses côtés se trouvait par exemple un certain David Curry, également à l’origine du site Russian Faith, créé en 2017 avec pour objectif de saluer la « rechristianisation » orthodoxe de la Russie – ce que les médias occidentaux, accusés de « christianophobie », se refuseraient systématiquement à faire.

En 2021, le Southern Poverty Law Center (SPLC), ONG américaine de lutte contre l’extrême-droite, a mis en lumière les liens de Charles Bausman avec les sphères du suprémacisme blanc aux États-Unis et révélé qu'il faisait partie des manifestants d'extrême-droite qui sont montés à l'assaut du Capitole le 6 janvier 2021.

En janvier 2015, Bausman publiait sur Russia Insider un manifeste dénonçant le pouvoir médiatique séculaire des Juifs et les désignant comme largement responsables de « l'hostilité à la Russie de Poutine » qu'on rencontre en Occident. Le site a d'ailleurs publié plusieurs fois des discours d'Adolf Hitler ou des extraits de Mein Kampf. En avril 2022, un article publié sur le site affirmait par exemple qu'il était « clairement établi que le 11-Septembre était une attaque israélienne contre les États-Unis ».

Un article de décembre 2019 sur les protestations des Gilets Jaunes en France, présentait le président Emmanuel Macron comme une « marionnette de Soros » et évoquait le « pire bain de sang en période de paix depuis le massacre de la Commune de Paris en 1871 ». En juin 2022, Emmanuel Macron était cette fois qualifié de « traître aux Blancs du monde entier ». Sur le réseau social russe VK, la page de Russia Insider, suivie par moins de 3 000 personnes, affiche pour photo de profil un bandeau avec, en majuscules, l'inscription « FAKE PANDEMIC COVID-19 ». Le site s’en prend très régulièrement à l’Ukraine, relayant la plupart des théories du complot autour du « régime de Kiev » : la révolution de 2014 aurait été fomentée par l'Administration Obama ; ce serait les Ukrainiens et non les séparatistes pro-russes qui auraient abattu le vol MH-17 au-dessus du Donbass ; etc.

Russia Insider revendiquait en avril 2015 une audience de près de 20 millions de pages vues pour plus de 4 000 articles rédigés. Des chiffres difficiles à vérifier, mais qui paraissent relativement fantaisistes : alors que le site est suivi par 230 000 personnes sur Facebook et plus de 30 000 sur Twitter, il n'affichait qu'une moyenne aux alentours de 85 000 visiteurs par mois à la fin 2022 (données SimilarWeb). Il a d'ailleurs été révélé par le SPLC que Bausman, bien qu'ayant toujours affirmé l'indépendance financière de Russia Insider, avait cherché à obtenir des financements auprès de Konstantin Malofeev, un oligarque russe ultra-conservateur et réputé proche de Vladimir Poutine.

 

(Dernière mise à jour le 21/11/2022)

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross