Gladio (« glaive » en italien) est le nom de code donné à un réseau de résistance dormant clandestin mis en place en Italie durant la Guerre froide en cas d’invasion et d’occupation du pays par les forces du Pacte de Varsovie.

L’existence de ce réseau « stay-behind » a été révélée en 1990 par le Premier ministre Giulio Andreotti.

Le complotisme contemporain suspecte que Gladio a été actif pendant les années de plomb en Italie : le réseau aurait fomenté des opérations sous faux drapeau dans le cadre d’une « stratégie de la tension » visant à stigmatiser l’extrême gauche. Il aurait manipulé des groupes d’extrême droite voire même, selon les versions, l’organisation des Brigades rouges. Il n’existe toutefois aucune preuve que Gladio ait été activé ni que le réseau soit impliqué dans les actes de terrorisme qui ont ensanglanté l’Italie entre la fin des années 1960 et le début des années 1980.

 

(Dernière mise à jour : 22/07/2019)