Voir aussi :

« Dictature sanitaire » : à Nancy, les masques tombent