Dolores Cahill (capture d’écran Facebook).

Professeur titulaire d’immunologie et de biologie moléculaire à l’école de médecine de l’University College Dublin (Irlande), Dolores Cahill s’est fait connaître en diffusant sur Facebook, le 22 novembre 2020, une vidéo dans laquelle elle déclare qu’il n’y a pas de pandémie et que la maladie a le même taux de mortalité que la grippe [archive].

Elle est l’une des principales animatrices du collectif World Doctors Alliance (WDA), qui conteste la dangerosité du virus de la Covid-19 et remet en cause la réalité de l’épidémie mondiale de coronavirus apparue en 2020.

Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), 22 000 décès causés par la grippe ont été enregistrés aux États-Unis pour la saison 2019-2020. Les deux années précédentes, ces chiffres étaient respectivement de 34 200 et de 61 000. Sur les onze premiers mois de l’année 2020, 262 000 décès dus à la Covid-19 ont été comptabilisés aux États-Unis. Des données qui suggèrent un taux de mortalité de la Covid-19 significativement plus élevé que celui de la grippe saisonnière.

Comme le note RFI, Dolores Cahill a participé en septembre 2020 à des manifestations anti-masque à Londres : « sa biographie sur le site de la WDA fait état d’un PhD en Immunologie et biotechnologie obtenu en 1994 à Dublin, et surtout un titre de vice-présidente du comité scientifique de l’Union Européenne consacré à l’innovation médicale, l’IMI, partenariat entre l’UE et l’industrie pharmaceutique. En revanche, ce que le site oublie de préciser c’est qu’à la suite d’une interview accordée par Dolores Cahill à un activiste de l’ultra droite alternative, le comité scientifique qu’elle co-présidait a demandé sa démission, et l’école de médecine du Collège universitaire de Dublin dont elle est issue, a tenu à se démarquer de ses positions. »

 

(Dernière mise à jour le 05/12/2020)