Des théories du complot font florès autour du crash de l’Airbus A310 de la compagnie yéménite Yemenia effectuant le vol IY626 entre Sana’a (Yemen) et Moroni (Comores), et qui a provoqué la mort de 153 personnes le 30 juin 2009. Dès le 5 juillet 2009, et peut-être avant, des rumeurs ont émergé, faisant état d’un tir de missile antiaérien par un navire de la Marine française qui aurait participé à des manœuvres non annoncées aux abords des Comores. Il semblerait que ces légendes aient été initiées par le journal de langue arabe basé à Londres, Al-Sharq Al-Awsat. Des dizaines de sites internet prennent désormais cette carabistouille comme argent comptant, et la requête "missile yemenia french navy", effectuée vers 23 h 45 hier sur Google, donne 1.270 occurrences. La même requête en français donne 1.320 occurrences.

Lire la suite sur le site du Point.fr.