Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

Adresse à nos lecteurs

Publié par Rudy Reichstadt05 juillet 2024, ,

Chères lectrices, chers lecteurs,

Je vous écris au nom de la Rédaction de Conspiracy Watch.

Vous connaissez notre travail depuis suffisamment longtemps pour savoir que nous avons toujours eu à cœur de vous informer de la manière la plus objective, la plus honnête et la plus factuelle possible sur le conspirationnisme et ses dangers.

Si le complotisme est un sujet éminemment politique, nous avons également dès le départ mis un point d'honneur à observer, dans nos colonnes, une ligne éditoriale résolument étrangère aux logiques partisanes.

Il revient aux responsables politiques, et à eux seuls, de formuler des consignes de vote. Toutefois, nous pécherions par hypocrisie si, à la veille du scrutin historique qui doit se tenir dimanche, nous nous retranchions derrière une artificielle neutralité de principe pour ne rien vous dire, en toute transparence, des sentiments qui animent notre Rédaction et des appréhensions qui la traversent. Après en avoir discuté collégialement, nous estimons qu'il est de notre devoir civique de vous confier le regard que nous portons sur la situation.

Des années d'analyse de la désinformation nous ont convaincus de la nocivité des extrêmes pour la démocratie. Confrontés de par notre activité aux mouvances les plus toxiques, nous voyons trop bien la manière dont elles se renforcent réciproquement par la brutalisation du débat public. Nous ne cessons, en outre, de constater que les théories du complot et leur recherche insatiable de boucs émissaires servent de passerelles à des camps politiques que tout semble pourtant opposer.

Nous déplorons l'arithmétique politicienne qui conduit une trop large fraction de la gauche à faire silence sur l'insupportable désinhibition de la parole antijuive et à pactiser avec les représentants d'une formation populiste incapable de condamner le terrorisme sans tergiverser et qui alimente quotidiennement une atmosphère irrespirable pour toute une partie de la nation.

Nous ne pouvons cependant pas faire abstraction du fait que c'est l'extrême droite qui, aujourd'hui, a le vent en poupe et s'apprête à gouverner notre pays. Depuis plusieurs semaines, nous documentons sans relâche les propos factuellement contestables de nombreux candidats de ce camp sur l'Ukraine, le climat, les vaccins, l'avortement ou l'immigration.

Dans l'hypothèse où le parti fondé par Jean-Marie Le Pen l'emporterait, nous retrouverions au sommet de l'exécutif et à l'Assemblée nationale des personnes plus profondément compromises avec le complotisme et le racisme qu'aucune autre force politique française, pour qui Conspiracy Watch est un ennemi à abattre et qui, ces derniers jours, usurpent sans honte la posture de meilleurs pourfendeurs de l'antisémitisme quand eux-mêmes entretiennent, sur le sujet, une duplicité coupable.

Dans la période grave et incertaine qui s'ouvre, Conspiracy Watch poursuivra sa mission d'information avec l'exigence et la détermination qui a toujours été la sienne.

Cet article est en accès libre.
Pour qu’il le reste, Conspiracy Watch a besoin de vous.
Je suis d'accord, je fais un don
je continue ma lecture

Chères lectrices, chers lecteurs,

Je vous écris au nom de la Rédaction de Conspiracy Watch.

Vous connaissez notre travail depuis suffisamment longtemps pour savoir que nous avons toujours eu à cœur de vous informer de la manière la plus objective, la plus honnête et la plus factuelle possible sur le conspirationnisme et ses dangers.

Si le complotisme est un sujet éminemment politique, nous avons également dès le départ mis un point d'honneur à observer, dans nos colonnes, une ligne éditoriale résolument étrangère aux logiques partisanes.

Il revient aux responsables politiques, et à eux seuls, de formuler des consignes de vote. Toutefois, nous pécherions par hypocrisie si, à la veille du scrutin historique qui doit se tenir dimanche, nous nous retranchions derrière une artificielle neutralité de principe pour ne rien vous dire, en toute transparence, des sentiments qui animent notre Rédaction et des appréhensions qui la traversent. Après en avoir discuté collégialement, nous estimons qu'il est de notre devoir civique de vous confier le regard que nous portons sur la situation.

Des années d'analyse de la désinformation nous ont convaincus de la nocivité des extrêmes pour la démocratie. Confrontés de par notre activité aux mouvances les plus toxiques, nous voyons trop bien la manière dont elles se renforcent réciproquement par la brutalisation du débat public. Nous ne cessons, en outre, de constater que les théories du complot et leur recherche insatiable de boucs émissaires servent de passerelles à des camps politiques que tout semble pourtant opposer.

Nous déplorons l'arithmétique politicienne qui conduit une trop large fraction de la gauche à faire silence sur l'insupportable désinhibition de la parole antijuive et à pactiser avec les représentants d'une formation populiste incapable de condamner le terrorisme sans tergiverser et qui alimente quotidiennement une atmosphère irrespirable pour toute une partie de la nation.

Nous ne pouvons cependant pas faire abstraction du fait que c'est l'extrême droite qui, aujourd'hui, a le vent en poupe et s'apprête à gouverner notre pays. Depuis plusieurs semaines, nous documentons sans relâche les propos factuellement contestables de nombreux candidats de ce camp sur l'Ukraine, le climat, les vaccins, l'avortement ou l'immigration.

Dans l'hypothèse où le parti fondé par Jean-Marie Le Pen l'emporterait, nous retrouverions au sommet de l'exécutif et à l'Assemblée nationale des personnes plus profondément compromises avec le complotisme et le racisme qu'aucune autre force politique française, pour qui Conspiracy Watch est un ennemi à abattre et qui, ces derniers jours, usurpent sans honte la posture de meilleurs pourfendeurs de l'antisémitisme quand eux-mêmes entretiennent, sur le sujet, une duplicité coupable.

Dans la période grave et incertaine qui s'ouvre, Conspiracy Watch poursuivra sa mission d'information avec l'exigence et la détermination qui a toujours été la sienne.

Inscrivez-vous à notre newsletter 

Depuis seize ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
à propos de l'auteur
[show_profile_image]
Rudy Reichstadt
Directeur de Conspiracy Watch, Rudy Reichstadt est expert associé à la Fondation Jean-Jaurès et chroniqueur pour l'hebdomadaire Franc-Tireur. Co-auteur du film documentaire « Complotisme : les alibis de la terreur », il a publié chez Grasset L'Opium des imbéciles. Essai sur la question complotiste (2019) et Au cœur du complot (2023) et a co-dirigé Histoire politique de l'antisémitisme en France. De 1967 à nos jours, chez Robert Laffont (2024). Il a également participé à l'élaboration du rapport « Les Lumières à l’ère numérique » dans le cadre de la commission Bronner (2022). Depuis 2021, il co-anime le podcast « Complorama » sur France Info.
TOUS LES ARTICLES DE Rudy Reichstadt
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2024 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross