Le « ZOG » (pour « Zionist Occupation Government », « gouvernement d’occupation sioniste » en français) fait référence à la théorie du complot, populaire au sein de l’extrême droite américaine, en particulier dans la mouvance néo-nazie, selon laquelle les Etats-Unis, leur gouvernement et leurs médias, sont en réalité contrôlés par les Juifs.

La dénonciation du « ZOG » est ainsi devenue un lieu commun du complotisme antisémite anglophone. Elle s’inscrit pleinement dans l’histoire des représentations antijuives et est directement liée à l’idée d’un plan juif de domination du monde tel qu’il est exposé dans le faux document connu sous le nom de Protocoles des Sages de Sion.

L’acronyme « ZOG » est apparu pour la première fois dans un texte du néo-nazi américain Eric Thomson en 1976. Il est utilisé à plusieurs reprises dans The Turner Diaries (1978), un livre écrit par le suprémaciste blanc William Luther Pierce sous le pseudonyme d’Andrew MacDonald et considéré comme ayant eu une influence déterminante sur Timothy McVeigh, l’auteur de l’attentat d’Oklahoma City en 1995.

 

(Dernière mise à jour le 03/01/2020)