Grèce : le conspirationnisme, grand vainqueur de la crise ?

[LU SUR LE WEB] Le politologue Andréas Pantazopoulos analyse le résultat des élections grecques du 6 mai dernier. Il interroge les convergences entre deux types de populisme radical rivalisant dans la surenchère complotiste : qui accusant la « trahison » des partis de gouvernement, supposés au service des « banquiers internationaux » ; qui dénonçant le « Nouvel Ordre Mondial », les projets secrets du Groupe de Bilderberg contre la Grèce ou l’emprise de « l’axe américano-sioniste » sur le pays.

Lire la suite