Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

[PODCAST] Les complotistes et le business du Covid-19

Publié par France Info06 février 2021,

Marina Cabiten, Rudy Reichstadt et Tristan Mendès France décryptent les phénomènes complotistes dans « Complorama ». Le deuxième épisode est consacré au business du Covid-19.

Le cas du site France Soir inquiète le gouvernement, comme l'a montré un tweet de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot. Un homme d’affaires a fait de l’ancien journal de référence, qui ne compte plus aucun journaliste aujourd'hui, un site internet complotiste à la faveur de l’épidémie. Cet homme, Xavier Azalbert, un entrepreneur, affirme cumuler plus de 3 millions de vues mensuelles sur son site, et "gagner de l'argent" avec "son" France Soir.

Un exemple parmi d'autres de la façon dont la complosphère s'est emparée du Covid, et de façon lucrative. Le Covid est tout simplement le plus gros accélérateur des théories conspirationnistes sur la planète.

"Hold-Up", une vraie petite entreprise

“Hold-Up”, le soi-disant documentaire sur la face cachée de l'épidémie dont France Soir a largement fait la promotion l’an dernier, est aussi une source de profit pour ses producteurs. Crowdfunding, produits dérivés, et même des masques, objets pourtant montrés du doigt dans ce film.

On retrouve d'ailleurs Xavier Azalbert, le patron de France Soir, dans "Hold-Up".

Et puis il y a les charlatans du Covid. Qu’ils soient Youtubeurs ou “formateurs en développement personnel”, nombreux sont ceux qui exploitent le filon coronavirus. Parmi eux, Thierry Casasnovas, youtubeur qui a plus de 500 000 abonnés à ce jour.

Les youtubeurs et le filon du coronavirus

Il n’a aucun diplôme de médecin mais ça fait une dizaine d’années qu’il donne des conseils santé. Et depuis une grosse année, évidemment, le Covid est son sujet de prédilection.

Il n’est pas tout seul sur ce créneau : en octobre dernier, franceinfo révélait que la Mivilud, la Mission interministérielle de lutte contre les dérives sectaires, a reçu pendant le confinement 70 signalements de ce que la loi appellent des “charlatans”.

Les complotistes et le business du Covid : c’est le deuxième épisode de Complorama, avec Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch, et Tristan Mendès France, maître de conférence et membre de l’observatoire du conspirationnisme, spécialiste des cultures numériques. Un podcast à retrouver un vendredi sur deux sur l'application Radio France et plusieurs autres plateformes comme Apple podcasts, Spotify, ou Deezer.

 

Voir aussi :

[PODCAST] États-Unis : les complotistes et l'après Donald Trump

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
à propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross