Les députés islamistes Naïma Salhi (Parti de l’équité et de la proclamation) et Lakhdar Benkhallef (Parti Al Adala) suspectent la France d’être derrière l’épidémie de choléra qui s’est abattue sur Algérie depuis le début du mois d’août. Vendredi 24 août, Benkhallef s’est demandé sur son compte Facebook s’il y avait « un lien entre l’épidémie de choléra et le contrat de la société française pour les services d’eau à Alger et dans ses environs qui expire à la fin du mois d’août ». A lire sur Algérie-Focus.