Simone Gold (capture d’écran YouTube, 27 juillet 2020).

America’s Frontline Doctors est un collectif de médecins pro-hydroxychloroquine apparu en juillet 2020. Étroitement lié à l’organisation conservatrice américaine Tea Party Patriots Action, America’s Frontline Doctors a connu la notoriété lorsque, le 27 juillet 2020, le site d’extrême-droite Breitbart a diffusé une vidéo en direct de plus de 40 minutes dans laquelle plusieurs médecins vêtus de blouses blanches s’expriment, devant le bâtiment de la Cour suprême à Washington, pour affirmer que l’hydroxychloroquine est un remède contre la Covid-19, que les masques ne fonctionnent pas et que le confinement est inutile.

La vidéo a été vue plus de 24 millions de fois aux États-Unis avant d’être retirée de Facebook, YouTube et Twitter pour diffusion de fausses informations.

Parmi les personnalités mises en avant par le collectif, il faut citer :

  • Simone Gold : active dans les milieux politiques conservateurs aux États-Unis, cette collaboratrice du réseau Fox News, proche des Tea Party Patriots, défend l’idée que les mesures de confinement vont causer plus de morts que le virus lui-même.
  • Stella Immanuel : pédiatre texane et pasteure, elle a un diplôme de médecine de l’université de Calabar au Nigeria et une licence médicale valable aux États-Unis, selon le site du Texas Medical Board. Dans une vidéo de 2015, elle affirme que les dirigeants des États-Unis sont des « esprits reptiliens », « mi-humains, mi-extraterrestres ». Dans des prêches, disponibles sur son site et sur sa chaîne YouTube, elle assure que de nombreuses maladies gynécologiques sont dues aux « esprits », qui auraient des rapports sexuels avec les malades, ou que de l’ADN d’extraterrestre est utilisé pour soigner les patients.
  • James Todaro : diplômé de médecine ophtalmologiste, Todaro n’exerce plus depuis 2018 selon son profil LinkedIn. Il s’est, depuis, reconverti dans la promotion de la cryptomonnaie Bitcoin. Il est également reconnu comme ayant joué un rôle prépondérant dans la promotion de l’hydroxychloroquine dès le début de la pandémie.
  • Dan Erickson : médecin urgentiste californien, il défend depuis plusieurs mois l’idée que le nouveau coronavirus est moins nocif que la grippe ou que ce qui est rapporté dans les journaux médicaux. Ces propos lui ont valu d’être contredit par le Collège et par l’Académie américains des médecins urgentistes, qui lui reprochent d’utiliser des données biaisées pour arriver à ces conclusions. En outre, Erickson promeut le modèle suédois et la stratégie dite de l’immunité collective, en comparant le taux de mortalité en Suède avec celui du Royaume-Uni (oubliant de dire que ce dernier avait d’abord suivi la stratégie d’immunité de masse, avant de changer d’avis pour confiner sa population). Il reconnaît tout de même que « certains de ses voisins nordiques ont moins de morts, pour des raisons diverses que je ne vais pas aborder aujourd’hui », omettant ainsi de mentionner les confinements stricts mis en place dès le début au Danemark, en Norvège et en Finlande.

 

Sources : Radio-Canada, Libération, HuffingtonPost, Snopes.

 

(Dernière mise à jour le 03/08/2020)