A destination des jeunes (et des moins jeunes), le magazine GEO Ado propose un utile vade-mecum pour éviter les pièges du complotisme.

GEO Ado, hors-série, automne 2017.

Comment reconnaître une théorie du complot, faire la part des choses entre lanceurs d’alerte et désinformateurs conspirationnistes, entre vrais scandales et canulars, entre intox délibérées et manipulations avérées ? Comment la communauté scientifique est-elle mise à mal par des thèses délirantes comme le platisme, le créationnisme ou la croyance dans les chemtrails ? Comment le complotisme alimente le racisme ? C’est à toutes ces questions – et à bien d’autres – que le numéro hors-série consacré en cette fin d’année 2017 par GEO Ado entend répondre.

Emaillé d’interviews de professionnels ayant travaillé sur la déconstruction du conspirationnisme comme les enseignants Rose-Marie Farinella ou Ronan Cherel, le magazine aborde les grandes théories du complot actuellement en circulation, des plus « historiques » (le premier pas de l’homme sur la Lune, les attentats du 11-Septembre, les attentats de janvier 2015…) aux plus chimériques (les Illuminati, les extra-terrestres…), fait le point sur les limites de notre cerveau et les dangers d’internet. Le sociologue Gérald Bronner plaide pour un apprentissage des outils permettant de reconnaître les situations où notre intuition peut nous tromper et qui constituent selon lui l’authentique esprit critique.