Nier les faits pour ne pas avoir à les comprendre, les travestir pour mieux les instrumentaliser, est un processus bien connu. Ce qui l’est moins, ce sont les ravages causés par la rencontre de ces affabulateurs avec les médias numériques. Antoine Mercier en discute avec Rudy Reichstadt.

data= »http://www.akadem.org/public/video-embed/flowplayer/flowplayer.commercial-3.2.16.swf »type= »application/x-shockwave-flash »>

En partenariat avec akadem

Source : Akadem, 13 février 2017.

Voir aussi :
* La stupéfiante obstination de partisans de Trump mis face à un mensonge de leur champion
* Une conseillère de Trump évoque un massacre… qui n’a jamais eu lieu