Damien Enticott, un élu local travailliste de Bognor Regis, dans l’Ouest de l’Angleterre, a été suspendu de son parti après avoir partagé sur Facebook le 27 juillet dernier un post violemment antisémite. Faisant écho aux immémoriales accusations antijuives de crimes rituels tout en jouant sur l’allusion au rite de la circoncision, le texte est formulé en lettres capitales, pour en accentuer la véhémence, et dans des termes particulièrement vulgaires : « Rituel juif : ils boivent le sang et sucent [le sexe] des bébés ». Il est accompagnée du commentaire suivant d’Enticott :

« Il n’y a que les Juifs du Talmud qui font ça. Les Juifs du Talmud sont des parasites ! Ils croient aussi que tous les enfants de plus de 3 ans qui ne sont pas Juifs doivent être traités comme des parasites, ils croient qu’on peut même violer cet enfant parce qu’il est sans valeur. Traiter un non-Juif avec décence signifie que vous êtes aussi mauvais qu’eux. Tous ceux du Talmud doivent être exécutés ! ».

Après avoir supprimé sa publication, Damien Enticott a nié en être l’auteur, expliquant qu’il vit en colocation, que son ordinateur n’a pas de mot de passe et qu’il n’est pas antisémite, ayant lui-même des amis juifs. Une justification qui pourrait convaincre si le conseiller municipal travailliste n’avait pas déjà publié sur les réseaux sociaux plusieurs autres messages du même tonneau au cours des dernières années. En mars 2017, il avait notamment écrit, commentant un post issu de Russia Today, que « Hitler aurait une solution au problème Israël ».

EDIT (31/07/2018) : Dans la nuit du 30 au 31 juillet 2018, Damien Enticott a publié sur son compte Facebook un long message dans lequel il reconnaît être l’auteur de tous les posts incriminés, affirmant qu’il est « antisioniste, pas antisémite » (NB : il écrit « anti semantic » !).