Des gros titres aux petites infos passées inaperçues : ce qu’il fallait retenir de l’actualité des derniers jours en matière de conspirationnisme et de négationnisme.

ALGÉRIE. Dans une interview diffusée le 6 mars 2018 sur Echorouk TV (une télévision généraliste privée basée à Alger), la député algérienne Naïma Salhi du Parti de l’équité et de la proclamation (PEP, islamiste) a alerté contre un éventuel retour des Juifs au Maghreb. Affirmant « qu’il existe un plan infernal visant à diviser l’Algérie (…) pour créer une deuxième entité sioniste – un prétendu “État israélien” – au Maghreb », elle a notamment soutenu l’idée qu’il existait un plan juif de conquête du monde (source : MEMRI.fr). Un mythe qui fait écho à d’autres accusations du même type (lire : « Un “deuxième Israël” en Ukraine ? Non, un canular pris au sérieux par les conspirationnistes »).

IRAN. À l’approche de la Journée de la Femme en Iran, l’ayatollah Khamenei a opposé, le 8 mars 2018, la « chasteté » de la femme musulmane à la « nudité » des femmes occidentales. Le guide suprême iranien a notamment affirmé qu’« avec le hijab, l’islam a fermé la voie qui entraînerait la femme sur un chemin déviant », ajoutant que « le voile islamique est un moyen d’immuniser les femmes, et non de les entraver » (source : Le Parisien, 8 mars 2018). L’occasion de relire, sur Conspiracy Watch, un article publié il y a un an : « Le féminisme ? Un “complot sioniste” d’après le guide suprême iranien. »

TARIQ RAMADAN. La théorie du complot « sioniste » est en vogue chez les soutiens de Tariq Ramadan qui dénoncent « une manipulation politique » contre « l’intellectuel musulman ». Les avocats de Ramadan, confrontés à de nouvelles plaintes, craignent que cette défense nuise à leur client (source : Le Monde, 10 mars 2018).

FRONT NATIONAL. Sur une vidéo postée sur Twitter le 10 mars 2018, on peut entendre Davy Rodriguez, numéro 2 du Front national de la jeunesse (FNJ) et assistant parlementaire de Sébastien Chenu, s’en prendre à un vigile d’un bar de la ville en le traitant d’« espèce de nègre de merde ». Rodriguez a dénoncé un « pur montage » et une « cabale politique » le visant. Il a démissionné le 12 mars de ses responsabilités politiques (sources : Huffpost, 12 mars 2018, Twitter, 12 mars 2018)

NOUVEL ORDRE MONDIAL. Lors du 16e congrès du Front national (FN) le 11 mars 2018 à Lille, Marine Le Pen a fustigé « le mondialisme et l’islamisme »« deux idéologies qui veulent dominer le monde ». Elle pérennise ainsi la référence traditionnelle de l’extrême droite au thème complotiste du « nouvel ordre mondial ». À lire à ce sujet : un article de Conspiracy Watch (13 mars 2018) sur la généalogie et le parcours de cette expression, un « mythe politique présent aussi bien à l’extrême droite que dans l’idéologie islamiste ».

ÉDUCATION. À l’occasion du lancement officiel, le 12 mars 2018, de la Semaine de la presse et des médias à l’école (19 au 24 mars 2018, #SPME2018 sur Twitter), le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a alerté sur « le cynisme [qui] envahit notre société et qui a pour conséquence le complotisme. » Le thème de cette 29e édition, organisée par le CLEMI : « D’où vient l’info ? »

MÉDIAS. Accusée de propager les théories du complot, la direction de Youtube a annoncé, le 13 mars 2018, sa volonté d’afficher aux côtés de vidéos portant sur ce thème, des informations issues de Wikipédia. Sans vouloir renoncer à une complète liberté d’expression, elle entend faire face au défi de la désinformation en désactivant, par exemple, les commentaires ou la monétisation liées à certaines vidéos (source : Le Monde, 14 mars 2018).

SOFT POWER. À voir en replay, le documentaire d’Antoine Vitkine La vengeance de Poutine (diffusé le 14 mars 2018 sur France 5), portant sur les six dernières années de diplomatie russe. On y découvre les commentaires et analyse de nombreux proches du maître du Kremlin, qui poursuit l’objectif d’une revanche historique. Dans une interview au journal Le Point, Vitkine explique : « Tout ce qui est bon pour diviser, et donc affaiblir les sociétés occidentales, est utile, par l’utilisation du “soft power”, de la propagande, des réseaux sociaux, par les ingérences politiques, le soutien à des forces protestataires, à l’extrême droite ou à l’extrême gauche. » « Sous la Guerre froide, on mentait, explique un ancien diplomate soviétique dans le documentaire. Maintenant, on ment et on croit à nos mensonges. » Ancienne journaliste à Russia Today (RT), Liz Wahl estime quant à elle que le Kremlin utilise les théories du complot pour déstabiliser les démocraties occidentales.

VACCINS. La nouvelle a circulé sur Internet que 98 millions d’Américains vaccinés contre la poliomyélite s’étaient vus injecter un virus cancérigène. Il s’agit là du détournement d’informations publiées sur le site des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), la principale agence gouvernementale américaine en matière de protection de la santé publique et de sécurité publique. On lira l’utile mise au point effectuée par Checknews.fr, le site de vérification des infos de Libération.

Dessins publiés sur Egalité & Réconciliation, pour lesquels Alain Soral est poursuivi en justice (détails).

SORAL. Le mercredi 14 mars 2018, Alain Soral comparaissait devant la 17e chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Paris pour provocations et injures publiques à la haine raciale. Marc Knobel, président de l’association antiraciste J’Accuse !, a rédigé pour Conspiracy Watch un compte rendu de cette audience particulièrement éprouvante. Stéphane Lilti, avocat de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), a notamment pu rappeler, au cours des débats, que les caricatures incriminées (voir ci-contre) recyclaient « tous les poncifs de la plus vile propagande antijuive (…) pour démontrer l’existence d’un programme juif de domination du monde. »

RUSSIE. Sur fond d’élection présidentielle, une vidéo virale met en garde les Russes contre les menaces jumelles que représenteraient la nostalgie à l’égard de la période soviétique et l’aspiration à un modèle occidental présenté comme décadent. Sans parvenir à éviter, au passage, les stéréotypes racistes et homophobe. A lire, sur Conspiracy Watch : « Une vidéo homophobe pour inciter les Russes à aller voter ? »