Les partisans du "oui" étaient anéantis vendredi 18 septembre quand a été prononcée la victoire du "non" à l’indépendance de l’Écosse au référendum d’auto-détermination.

Pour David Cameron, le moment est donc venu de passer à autre chose. Le sujet est maintenant "clos pour cette génération, peut-être même pour cette vie", selon lui. Mais pour les plus convaincus des indépendantistes, le résultat passe mal.

Au point que certains crient même au complot et assurent sur Twitter que le vote a été truqué, notamment depuis la diffusion de la vidéo ci-dessous où l’on voit une personne déplacer des bulletins d’une pile à l’autre. (…)

Lire la suite sur le HuffPost.