Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot

Recherche

Facebook
Twitter
Rss
YouTube Channel











Dernières notes



La Bibliothèque
Les Nouveaux imposteurs, d'Antoine Vitkine
Les rhétoriques de la conspiration, sous la direction d'Emmanuelle Danblon & Loïc Nicolas
L'effroyable mensonge, de Guillaume Dasquié et Jean Guisnel
Court traité de complotologie, de Pierre-André Taguieff
La Société parano, de Véronique Campion-Vincent
Le style paranoïaque. Théories du complot et droite radicale en Amérique, de Richard Hofstadter
Histoire d'un mythe. La "conspiration" juive et les protocoles des sages de Sion, de Norman Cohn
L'imaginaire du complot mondial, de Pierre-André Taguieff
L'Effroyable Imposteur, de Fiammetta Venner
Les Protocoles des Sages de Sion : Faux et usages d'un faux, de Pierre-André Taguieff





Histoire d'un mythe. La "conspiration" juive et les protocoles des sages de Sion, de Norman Cohn
Histoire d'un mythe. La "conspiration" juive et les protocoles des sages de Sion, de Norman Cohn
Hitler ne fut pas le seul à être fasciné par les "protocoles des sages de Sion", le prétendu plan secret d'une poignée de Juifs conjurés pour dominer le monde et ruiner l'Univers. Cet incroyable document, dont la réédition est presque partout désormais interdite, connut, après la Bible, les plus gros tirages de l'entre-deux-guerres. C'est d'abord la prodigieuse fortune historique du plus grand faux politique des temps modernes qu'analyse Norman Cohn.

Version définitive, et presque innocente, à l'origine, de toute une série d'élucubrations obscures, la petite machine de guerre fabriquée à Paris, à la fin du XIXè siècle, par la police tsariste pour justifier les pogromes allait, au lendemain de la Première Guerre, enflammer la propagande d'un monde en délire pour devenir la pièce maîtresse d'une idéologie exterminatrice et, entre des mains expertes au maniement des mythes, un chèque en blanc pour le génocide. L' "Histoire d'un mythe" explore ainsi, par-delà le roman policier, quelques-uns des aspects de la psychologie collective de notre siècle.

L'historien britannique Norman Cohn (1915-2007) était spécialiste de l'histoire des génocides. "Histoire d'un mythe" est la traduction française (assurée par Léon Poliakov) de son maître ouvrage, publié en 1967, "Warrant for Genocide".