Dans un entretien à Euronews diffusé le 18 février dernier, le président soudanais Omar el-Béchir, au pouvoir dans son pays depuis 26 ans, a accusé les services secrets américains et israéliens de manipuler les djihadistes de l’Etat islamique et du groupe nigérian Boko Haram :

« Je dis que la CIA et le Mossad sont derrière ces organisations. Parce qu’aucune autre entité que ces deux pays n’a intérêt à financer ce type d’organisations. Aucun musulman n’est prêt à perpétrer de tels actes. Bombarder et tuer des gens est interdit dans la religion musulmane des origines et le prophète Mahomet a dit : “Faire disparaître la Ka’aba est plus facile que de tuer un croyant”. Alors quid des massacres de masse qui se produisent de nos jours ? » (vidéo à partir de 3’26”)

Candidat à sa réélection, Omar el-Béchir est sous le coup de deux mandats d’arrêt internationaux émis par la Cour pénale internationale pour crimes contre l’humanité, crimes de guerre et génocide.


[Exclusif] Omar el-Béchir, président du Soudan… par euronews-fr

Voir aussi :
* La Mossadisation, ou comment se laver les mains sans se mouiller, par Kamel Daoud
* Pour le chef des Frères musulmans au Soudan, « les Américains sont derrière toutes les tragédies du Darfour »
* Le Darfour et les médias moyen-orientaux : anatomie d’un nouveau complot