Editorial. Les conclusions du Bureau d’enquête néerlandais pour la sécurité sur la catastrophe du vol MH 17, rendues publiques mardi 13 octobre, sont sans appel : le Boeing de Malaysia Airlines, qui transportait 298 personnes d’Amsterdam à Kuala Lumpur, a été abattu par un missile sol-air BUK de fabrication russe, tiré depuis la zone des combats entre séparatistes pro-russes et forces ukrainiennes, dans le sud-est de l’Ukraine. « Aucun autre scénario » ne peut expliquer la désintégration de l’appareil en vol et la mort de tous ses occupants, affirme le rapport, au terme de quinze mois de travaux exhaustifs et d’une remarquable précision. (…)

Lire la suite sur le site du Monde.

Voir aussi :
* Crash du MH17 : Aymeric Chauprade et la théorie du complot "ukraino-américain"
* Crash du vol MH17 : une journaliste de Russia Today démissionne
* Crash de Smolensk : la théorie du complot s’essouffle
* Attentat du 6 avril 1994 : la théorie du  »complot tutsi » annihilée