Menace terroriste : la théorie du complot s'invite sur Radio France Maghreb
La galaxie islamiste hexagonale compte désormais un nouveau membre, le mouvement Forsane Alizza (« les cavaliers de la fierté »), anciennement Sirat Alizza (« la voie de la fierté »). Emmené par un intégriste répondant au pseudonyme de Cortex (Mohamed Achamlane – NDLR), ce groupuscule se donne pour but de « lutter contre l’islamophobie » et de dénoncer le « sionisme ». Il désavoue sans ambiguïté sur son site le système démocratique (il parle de « démoncrassie ») et entend combattre un fantasmatique « Nouvel Ordre Mondial » (il considère les Illuminati comme une « secte sataniste »). Fan de Dieudonné et du prédicateur suisse Hani Ramadan, Cortex est à l’initiative d’une manifestation organisée le 17 septembre dernier au centre-ville de Limoges, officiellement pour protester contre le pasteur américain ayant appelé à brûler le Coran. En réalité, pour se livrer à une diatribe haineuse et vindicative contre la République, les Juifs, les « islamophobes », etc. (voir la vidéo).

Cortex s’est évidemment forgé une conviction sur les attentats du 11 septembre 2001. Le 20 septembre dernier, il contacte par téléphone Radio France Maghreb qui lui ouvre ses micros. Il déclare (4ème minute) :

« Parlons-en, du 11-Septembre : les familles des victimes sont les premières à dénoncer ces accusations. On a dit que c’était des musulmans qui étaient à l’origine de ces attentats, mais personne n’y croit. Absolument personne. Il y a des scientifiques qui se sont penchés sur la question, il y a eu des preuves qui ont été mises à jour. Mais force est de constater que les journalistes s’obstinent à faire de la propagande et à diffuser des mensonges sur un support qui est la télévision et que l’on paie ».

Après avoir suggéré que de faux attentats allaient prochainement être fomentés dans le seul but de stigmatiser les musulmans, Cortex est coupé par l’animateur de Radio France Maghreb qui l’enjoint à être « raisonnable ». Mais le plus préoccupant est ce qui se dit hors antenne (Cortex a enregistré son passage à la radio et l’a diffusé intégralement sur son site). L’animateur de radio explique (8ème minute) :

« Juste une chose, de vraiment très important : vous savez qu’une radio, on est surveillé de très près par ce qui s’appelle le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et ce que vous laissez entendre, c’est grave Monsieur, je suis désolé. Attendez ! Vous avez le droit de le penser et, entre vous et moi : je le pense aussi. Mais on ne peut pas dire à l’antenne des choses qu’on peut pas dire ».

Puis, un peu plus tard : « Moi, entre vous et moi, je le pense aussi. Je le pense clairement ce que vous dites ! ».

Voir aussi :
* Bénédicte Charles, « A Limoges, l’Islam dur descend dans la rue et c’est pas triste », Marianne2.fr, 27 septembre 2010.
* Franck Lagier, « Action antijuive au Mc Do de Limoges », Le Populaire du Centre, 17 juin 2010.

(Dernière mise à jour : 30/03/2012)