« Ce n’est pas la première fois que l’on essaie de briser l’avancée de Mélenchon. Vous vous souvenez de l’attentat de Mehra qui a eu lieu le lendemain du meeting de la Bastille ? Quel effet du hasard !! » (sic) : c’est le commentaire que les perquisitions visant le leader de la France insoumise (LFI) ont inspiré hier à la blogueuse Ariane Walter. Cette sympathisante mélenchoniste, qui a annoncé hier supprimer son abonnement à Mediapart où elle animait un blog depuis cinq ans, s’est illustrée de longue date par sa lecture conspirationniste de l’actualité concernant aussi bien les attentats du 11-Septembre 2001 que ceux du musée juif de Bruxelles (2014) ou encore de Cophenhague (2015). Son tweet n’est plus accessible depuis dimanche 21 octobre après-midi, après qu’il a été repéré par plusieurs internautes (ici et ). En janvier 2014, alors que le Conseil d’Etat venait de confirmer l’interdiction d’un spectacle de Dieudonné M’Bala M’Bala visant à prévenir des provocations répétées à la haine et à la discrimination raciale, elle avait posté sur Facebook le commentaire suivant« Un seul juge a été nécessaire au conseil d’Etat. Bernard Stirn. Juif. C’est ce qui s’appelle pacifier la situation….La notion de conflits d’intérêts appartient déjà à une autre époque? Même pas l”idée d’en mettre un chrétien ou musulman ou un athée? Il doit bien y en avoir quelques-uns quand même… »