« Les tueurs de Charlie Hebdo seraient au service d’Israël » ; « Un Français sur cinq croit aux Illuminati » ; « Les Américains auraient inventé le sida » ; « Cotillard, Kassovitz, ces stars qui répandent les pires rumeurs »… Marianne consacre un dossier de son dernier numéro à la prolifération du conspirationnisme.

L’hebdomadaire revient sur la généalogie de ce phénomène moderne, dont la grammaire est apparue au lendemain de la Révolution française. Il fait également justice du fantasme d’un Charlie Hebdo obsédé par l’islam et pointe le véritable « désastre » des théories conspirationnistes en matière de santé publique.

Le politologue Pierre-André Taguieff, qui a consacré plusieurs ouvrages au sujet, souligne la frappante « asymétrie cognitive » des complotistes, qui mêlent allègrement hypercritique et hypercrédulité. En vertu de ce paradoxe, les mêmes qui nous parlent de « droit au doute » sont aussi ceux qui sont prêts à avaler n’importe quoi.

Taguieff évoque par ailleurs l’enquête d’opinion commandée l’année dernière à Ipsos par Fleuve Editions à l’occasion de la sortie du Règne des Illuminati, un polar ésotérique co-écrit par Eric Giacometti et Jacques Ravenne. Selon ce sondage, 20% des Français prêteraient foi à l’idée selon laquelle la société secrète des Illuminati chercherait à manipuler la population et tirerait les ficelles de l’économie mondiale…

Et si la théorie du complot n’était rien d’autre que le « rationalisme des imbéciles » ?


EPISODE 5 Marianne – Le service de la… par Marianne2fr